Crédit : Photo Martin Alarie

CF Montréal

CF Montréal: la défense se lève

CF Montréal: la défense se lève

Patrice Bernier

Publié 01 août
Mis à jour 01 août

Pour certains, le match nul de 0-0 entre le CF Montréal et le New York City FC est à saveur de défaite pour les hommes de Wilfried Nancy. Mais pour d’autres, ça donne une bonne indication du niveau de l’équipe contre ce qui se fait de mieux ou presque dans la MLS.  

Il faut donner du crédit à la défense, qui a encaissé beaucoup de buts depuis le début de l’année. Mais au final, c’est tout de même un deuxième blanchissage lors des trois derniers matchs et deuxième consécutif à domicile pour le CF Montréal et le gardien James Pantemis. 

Il y aussi eu le facteur émotif en raison du décès de Jason Di Tullio. Et la défense lui a bien rendu hommage en incarnant cette grinta à la perfection tout au long du match, en gardant au froid l’attaque new-yorkaise, qui n’aura tenté que deux tirs, dont aucun cadré. Et ce n’est pas peu dire puisque le NYCFC domine la ligue avec une moyenne de 5,7 tirs cadrés depuis le début de la saison et est troisième dans ligue au chapitre des tirs tentés. 

L’attaque montréalaise a souvent été la vedette jusqu’à présent cette saison et la défense a souvent été critiquée. Mais elle a été à point en tenant en échec un rival qui est très certainement en mesure de créer des chances, de marquer plusieurs buts et qui n'a pas été blanchi depuis le 7 mai dernier.

Chapeau à la défensive. 

En possession du ballon 

La meilleure façon de défendre est de priver le ballon à l’adversaire. Lors de ce match, le CF Montréal a obtenu 59% de possession de ballon contre une équipe qui est au troisième rang dans la MLS dans cette catégorie, avec une moyenne de 57%. La contenir à seulement 41%, c’est du travail bien fait. 

Au niveau offensif, le CF MTL a bourdonné contre le NYCFC, qui est dans le top 4 des formations qui accordent le moins de buts en MLS, avec 13 tirs tentés, mais seulement un cadré. Dans ce bourdonnent offensif, un homme ressort plus du lot. 

Lassi Lappalainen a été nommé le joueur du match. Le Finlandais monte en puissance depuis des semaines. Tranquillement, pesant sur son couloir gauche, six dribbles tentés, trois tirs tentées et deux chances crées. Entreprenant dans la plupart de ses prises de balle, il est de plus en plus menaçant à la porte du but; frappe à la 23e minute dévié par son coéquipier, plus instinctif avec sa frappe bloquée à la 50e minute, Plus agressif avec un pressing et tir au but bloqué à la 28e minute de jeu et une execution verticale avec un enchaînement poitrine-pied pour servir Quioto à la 56e minute.

Il est plus capable de répéter des actions à haute intensité; 42e minute, appel de balle et passe en retrait pour Mihailovic. C’est à se demander pourquoi il sort, peut-être du à la fatigue, mais on aimerait le voir juste aller sur le flanc droit à la place et continuer son bon boulot au courant du match. 

Encore une salle comble 

Le CF Montréal a évolué devant une salle comble au Stade Saputo pour la deuxième fois consécutive. Le club est en troisième position au classement de l’Association de l’Est. Le CF Montréal se distance et peut faire croire à une place avantageuse à domicile pour les éliminatoires. 

Le spectacle a été bon et ça augure bien pour le match de mercredi contre le Crew de Columbus, qui est un rival direct du CF Montréal, en sixième place dans l’Est, à six points de retard, mais avec un match en main sur les Montréalais.