Crédit : Photo AFP

LNH

Nicolas Meloche et les Flames, une bonne combinaison?

Publié | Mis à jour

Ayant tout juste disputé sa première saison presque complète dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le défenseur québécois Nicolas Meloche estime que les Flames de Calgary lui offraient la meilleure opportunité de se faire valoir la saison prochaine.

Meloche, 25 ans, a pris part à 50 rencontres avec les Sharks de San Jose en 2021-2022. L’arrière défensif estime avoir pris confiance un peu plus à chaque match, lui qui a totalisé deux buts et sept points tout en montrant un différentiel de -17.

Mais lorsque les Sharks ne lui ont pas fait d’offre qualificative, le doute s’est installé. Il n’est toutefois pas resté très longtemps, laissant rapidement la place à l’excitation lorsqu’il a reçu une offre des Flames.

«Pour moi, ç’a été une journée assez folle à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, a-t-il dit au site officiel des Flames. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne savais pas ce qui se passait; j’ai laissé mon agent faire le travail. Quand il m’a dit Calgary, j’étais très heureux de signer là pour continuer à évoluer en tant que joueur.»

«C’est très excitant pour moi et pour ma famille de faire partie d’un marché canadien. Je suis simplement reconnaissant de cette opportunité.»

À Calgary, Meloche aura l’occasion de remplacer Erik Gudbranson, qui poursuivra sa carrière avec les Blue Jackets de Columbus. Les deux joueurs jouent en effet le même genre de style.

«C’était le bon endroit pour moi avec un bon personnel d’entraîneur, a fait valoir Meloche. Avec Gudbranson qui est parti, je savais que c’était un peu la chaise que je pouvais occuper. J’avais l’impression que la compatibilité était là, également avec la façon de jouer de l’équipe – physique et difficile à affronter.»

Meloche ne tient toutefois rien pour acquis. S’il a un pacte d’une saison à un volet et de 950 000 $ pour la prochaine campagne, il sait très bien qu’il ne peut pas s’asseoir sur ses lauriers s’il souhaite rester dans la LNH.

«Pour moi, je veux améliorer mon jeu de transition, a-t-il lancé à propos de ce qu’il peut améliorer. Je veux être plus confiant avec la rondelle et peut-être apporter plus d’attaque qu’à San Jose. Je vais y travailler.»