Crédit : AFP

LNH

Max Domi heureux de retrouver Luke Richardson

Publié | Mis à jour

Lorsqu’il a appris que Luke Richardson devenait l’entraîneur-chef des Blackhawks, Max Domi a fait de Chicago sa destination de prédilection sur le marché des joueurs autonomes.

Domi, qui a travaillé avec Richardson pendant deux saisons avec le Canadien de Montréal, a signé un contrat d’une saison avec l’organisation de l’Illinois. Il sera ainsi réuni avec un instructeur pour qui il a beaucoup de respect.

«C'est probablement l'un des gars les plus gentils, les plus humbles et les plus réconfortants à qui parler que j'ai rencontré dans le monde du hockey», a lancé Domi, selon le site officiel des Blackhawks.

«Ce n'est pas par erreur qu'il a obtenu un poste d'entraîneur-chef dans une des six équipes originales. Luke est l'un de ces gars pour qui vous êtes ravi d'aller au combat chaque soir et de qui vous êtes ravi d'apprendre. C'est le genre de gars qui montre tellement de respect pour ses joueurs et vous voulez travailler pour un gars comme ça. Aller jouer pour lui est quelque chose que je ne pouvais laisser passer.»

Un atout

La présence de Richardson a certainement cimenté les choses, mais l’attrait des Blackhawks était déjà bien présent pour Domi. Il a notamment indiqué qu’il s’était imaginé portant le chandail rouge de l’équipe lorsqu’elle dominait la Ligue nationale de hockey (LNH) au début des années 2010.

Il retrouvera également d’anciens coéquipiers en Connor Murphy et Seth Jones. Le second est certainement un atout non négligeable en faveur des Blackhawks pour attirer des joueurs autonomes. Domi, pour sa part, est bien heureux de le compter parmi ses coéquipiers à nouveau.

«J'ai eu la chance de jouer avec lui [avec les Blue Jackets de] Columbus et j'ai grandi en jouant contre lui dans une certaine mesure, mais c'est un gars calme qui montre l'exemple, a fait valoir Domi. C'est un joueur très spécial, et c'est un gars qui est évidemment l'un des meilleurs à sa position dans notre sport et nous sommes très chanceux de l'avoir. Je suis vraiment excité d'être à ses côtés plutôt que contre lui parce qu'il n'est certainement pas facile à affronter.»

Tout n’est pas rose, toutefois, à Chicago. Les meneurs du club, soit Jonathan Toews et Patrick Kane, ne sont pas très heureux du processus de reconstruction. Ils ont notamment échangé Alex DeBrincat et Kirby Dach cet été.

Quoi qu’il en soit, Domi voit le verre à moitié plein et y voit une opportunité de faire la différence.

«Cette année, je me concentre uniquement sur le fait d’être prêt pour le camp d’entraînement. Personnellement, j’espère que ça marchera et que j'y serai pour longtemps. Tout ce que je peux vraiment faire, c'est être un pro tous les jours et essayer de faire de mon mieux sur la patinoire, être le meilleur coéquipier possible et constamment obtenir le meilleur. Voilà ce que je vais faire.»