Crédit : PHOTO Courtoisie

Alouettes de Montréal

Les Alouettes confirment l’arrivée de Pier-Olivier Lestage

Agence QMI

Publié | Mis à jour

C’est un Pier-Olivier Lestage bien heureux de se joindre aux Alouettes de Montréal, mais également réaliste sur les raisons qui l’ont poussé à faire le saut dans la Ligue canadienne de football (LCF) qui s’est présenté devant les médias dimanche.

«C’est sûr qu’il y a eu des échecs auparavant pour qu’on arrive ici. Cependant, le petit gars en moi est super content. Ç’a toujours été un rêve pour moi de jouer pour les Alouettes», a déclaré le joueur de ligne offensive après son premier entraînement avec sa nouvelle formation.

Les «échecs» dont Lestage parle, c’est le fait qu’il n’a pas été capable de s’établir avec les Seahawks de Seattle, lui qui a été libéré après une saison sur l’équipe d’entraînement du club de la NFL. Il n’a également pas été en mesure d’obtenir une seconde chance avec une autre équipe de la meilleure ligue de football au monde.

«C’était une question de "timing". Nous avons mis une échéance concernant quand nous allions prendre une décision. Ça devenait long un petit peu et nous attendions toujours...»

«J’étais tanné de perdre mon temps et j’ai pris la décision de venir jouer ici. Ce que je veux, c’est de jouer au football. Je vais pouvoir faire ça à Montréal, à la maison et devant les miens», a dit le Québécois de 24 ans.

Le pari de Maciocia

La semaine dernière, Lestage et son agent Sasha Ghavami se sont donc assis avec les «Als» pour négocier les modalités d’une entente de trois ans. Le produit des Carabins de l’Université de Montréal a apposé sa signature en bas de son contrat vendredi, et ce, au grand bonheur de Danny Maciocia.

Au repêchage 2021 de la LCF, celui qui occupe présentement les fonctions de directeur général et entraîneur-chef par intérim des Alouettes avait pris un certain risque en sélectionnant le natif de Saint-Eustache avec le 10e choix au total, considérant que ce dernier voulait tenter sa chance dans la NFL.

«Nous nous parlions régulièrement depuis deux ans et pendant tout son passage avec les Seahawks», a révélé Maciocia, qui a été l’entraîneur de Lestage pendant son séjour chez les Carabins.

Le pari du DG s’est révélé être assez payant, puisqu’il a dorénavant un joueur beaucoup plus expérimenté sous la main.

«Il a énormément grandi, a analysé Maciocia. Ça se voit dans sa façon de comprendre ce que nous faisons, ses connaissances et la façon qu’il s’est entraîné. C’est devenu un homme et c’est important de lui donner du crédit pour le cheminement qu’il a fait dans les dernières années.»

En uniforme jeudi

Le grand manitou des Moineaux a l’intention de faire jouer Lestage dès cette semaine, quand les Blue Bombers de Winnipeg seront de passage au Stade Percival-Molson.

«Nous travaillons très fort pour qu’il soit prêt à jouer rapidement, a-t-il dit. Il faut aussi être réaliste, je ne crois pas qu’il sera l’un de nos partants pour l’affrontement de ce jeudi. J’espère que nous serons cependant en mesure de l’habiller et de l’utiliser dans certaines situations cette semaine.»

Lestage voulait jouer et il semble que son souhait sera exaucé!

- Par ailleurs, les Alouettes ont aussi ajouté le plaqueur défensif américain Mustafa Johnson, ainsi que le secondeur national Eric Mezzalira sur leur équipe d'entraînement.

Pier-Olivier Lestage : le sympathique méchant

«Il est très passionné et dévoué. Il travaille très fort et possède un côté méchant que j’aime.»

Voilà comment Danny Maciocia a décrit le nouveau venu chez les Alouettes de Montréal: le joueur de ligne offensive Pier-Olivier Lestage.

Le dernier passage de la description du DG et entraîneur-chef par intérim des «Als» pourrait en surprendre plus d’un, mais pas les partisans des Carabins de l’Université de Montréal. Lors de son passage avec les Bleus, Lestage a pris un malin plaisir à intimider ses adversaires physiquement et verbalement.

«Je suis un joueur qui aime frappé fort et qui aime parler, n’a pas caché le souriant jeune homme de 24 ans. Je suis dans mon élément quand ça brasse un petit peu et quand ça s’effrite après le sifflet.»

Il n’y a pas seulement Maciocia qui aime bien cette composante de la personnalité de Lestage chez les Alouettes.

«J’adore voir ce type de joueur, a affirmé l’entraîneur de la ligue à l’attaque Luc Brodeur-Jourdain. Le plus important, c’est de s’assurer de bien faire ses assignations. Si tu le fais avec du chien, du mordant et de l’intensité, c’est un plus. Il s’agit de quelque chose de très dérangeant pour n’importe quel adversaire.»

Lestage amène aussi une toute nouvelle profondeur à l’unité de Brodeur-Jourdain, puisqu’il peut évoluer comme garde, comme centre et comme bloqueur.

«Je vais essayer de me rendre indispensable en étant capable de jouer plusieurs positions», a indiqué celui qui portera le numéro 68 chez les Moineaux.