Crédit : PHOTO COURTOISIE

Hockey

Danièle Sauvageau: pas de parti pris

Publié | Mis à jour

À titre de présidente et cheffe de la direction du Centre 21.02, Danièle Sauvageau est très impliquée dans les activités de l’équipe professionnelle montréalaise de la Premier Hockey Federation (PHF). Il ne faut toutefois pas croire qu’elle ne mettra pas l’épaule à la roue quand le circuit souhaité par la Professional Women’s Hockey Players Association (PWHPA) s’installera dans la métropole.

Dans les derniers mois, les deux entités n’ont pas été en mesure de s’entendre sur une fusion et ont décidé de mettre fin aux négociations. La PWHPA rassemble les meilleures joueuses au monde, dont la majorité des olympiennes.

Sauvageau n’en a que faire des différends, puisque son objectif ultime est qu’il y ait plus d’opportunités pour les patineuses de continuer à pratiquer leur sport.

«Moi ce que je souhaite, c’est de voir des joueuses qui puissent continuer à jouer après avoir gradué de l’université», a déclaré l’entraîneuse qui a mené l’équipe nationale à la conquête de la médaille d’or aux Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002.

«Penser que ce n’est pas une bonne idée d’avoir deux équipes professionnelles de hockey féminin à Montréal, c’est infantiliser le hockey féminin. Je suis tannée de ça.»

«Si demain matin une ligue de quatre ou six équipes est fondée pour les meilleures joueuses au monde, il y aurait encore des athlètes tenues à l’écart. C’est un peu comme si nous avions la Ligue nationale et la Ligue de hockey junior majeur du Québec et rien entre les deux...»

«Le plan d’affaire du Centre 21.02 a été créé en fonction d’avoir une pyramide beaucoup plus haute et beaucoup plus large que l’offre de services que nous avons dans le hockey féminin actuellement.»

Contribuer

C’est avec l’objectif de contribuer au développement à long terme des athlètes et des entraîneurs que Danièle Sauvageau a fondé le Centre 21.02, un lieu dédié à la haute performance du hockey féminin situé dans l'arrondissement de Verdun.

«Nous voulons faire partie de la solution. L’offre de service du Centre en fait partie et a fait preuve de leadership», a-t-elle affirmé.

«Le Centre pilote les opérations hockey, que ce soit la préparation physique, l’entraînement sur glace et la supervision des entraîneurs. Je suis là comme PDG du Centre. C’est donc à moi que revient la responsabilité du côté hockey», a dit la femme de 60 ans pour expliquer quel est son rôle avec l’équipe de la PHF.

«Maintenant, travaillons pour que nos meilleures joueuses puissent jouer des matchs compétitifs sur une base régulière. Nous sommes à quelques semaines d’avoir des réponses plus concrètes», a-t-elle ajouté.

Kim St-Pierre l’ambassadrice

L’ancienne gardienne de l’équipe nationale canadienne Kim St-Pierre n’a pas hésité bien longtemps quand l’arrondissement de Saint-Laurent lui a demandé d’être l’une des ambassadrices de la réouverture de l’aréna Raymond-Bourque.

«C’est avec un grand plaisir que j’ai accepté de prendre ce rôle-là, parce je voulais promouvoir ce bel espace pour Saint-Laurent. J’espère pouvoir inspirer la population à être plus active à l’aréna», a affirmé celle qui partagera ce rôle d’ambassadrice avec Danièle Sauvageau.

Les travaux à l’aréna Raymond-Bourque se sont amorcés en septembre 2019. Les deux patinoires ont été entièrement refaites à neuf avec un nouveau tableau d’affichage. La boutique pro a été améliorée et on a mis le bois à l’honneur dans le hall d’entrée. Plusieurs éléments pour améliorer l’empreinte écologique du bâtiment ont été implantés dans ce projet de 28,8 millions $.

«J’ai vu l’avant et l'après. C’est vraiment impressionnant. J’ai très hâte que tout le monde puisse voir ça et faire usage de nos deux glaces», a exprimé Kim St-Pierre, qui réside dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

En discutant avec la triple médaillée d’or olympique, il était impensable de ne pas évoquer le retour du hockey professionnel à Montréal avec l’arrivée de la Premier Hockey Federation (PHF).

Est-ce que Kim St-Pierre aimerait jouer un rôle au sein du club qui effectuera ses premiers pas en 2022-2023?

«On verra. Le hockey, c’est ma passion et j’aimerais m’impliquer d’une certaine façon. Ils ont mon numéro de téléphone.»

Voilà qui est dit!

- Kim St-Pierre et Danièle Sauvageau animeront l’événement soulignant la réouverture de l’aréna le 3 septembre prochain. Pour l’occasion, l’ancien défenseur des Bruins de Bosotn et de l’Avalanche du Colorado Raymond Bourque sera de passage dans l’établissement qui porte son nom.