Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Cinq excellents moments signés Michael Pezzetta

Publié | Mis à jour

Modeste choix de sixième tour au repêchage de 2016, le tenace attaquant ontarien Michael Pezzetta s’est taillé une place «au pic et à la pelle» avec les Canadiens, la saison dernière.

Avec sa chevelure au vent, sa volonté sans limite et son penchant pour le comico-spectaculaire, Pezzetta a rapidement été reconnu et apprécié par les partisans de l’équipe même s’il n’est pas du genre à remplir le filet.

Voici donc cinq moments où Pezzetta s’est rendu utile tout en faisant sourire (ou du moins, réagir) lors de sa première saison dans la grande ligue :

Le premier but

Après avoir diverti le public au camp d’entraînement, Pezzetta a obtenu un premier rappel au début de novembre, reprenant immédiatement là il avait laissé un mois plus tôt. Encore une fois, le public a vite apprécié les efforts du patineur de 23 ans. Les partisans étaient donc bien heureux de le voir marquer son premier but dans la LNH à son septième match, contre les Bruins de surcroît, le 14 novembre :

Un premier but pour Pezzetta! -

Le courage inconscient

Deux jours plus tard, le Tricolore est au Madison Square Garden pour y affronter les Rangers et c’est dans cet environnement traditionnellement hostile que Pezzetta a tout bonnement choisi de laisser tomber les gants devant le champion des poids lourds de la LNH, Ryan Reaves. Était-ce la meilleure décision pour sa santé? Certainement pas si l’on regarde les images de la bagarre, mais Pezzetta s’est gagné, ce soir-là, un certain respect du public et de ses coéquipiers.

Ryan Reaves rend la vie dure à Michael Pezzetta! -

Il compte avec sa face

Pezzetta est en plein le genre de gars qui se met devant le but adverse un peu n’importe comment et qui finit par marquer avec son derrière. C’est toutefois avec son visage qu’il a marqué, le 18 janvier, contre les Stars à Dallas. Un autre genre de «but qui fait mal». Le Tricolore a remporté sa seule victoire du mois de janvier, ce soir-là :

BUT PEZZETTA 2-0 -

À la défense de Montembeault

Aucun partisan du CH n’oubliera de sitôt la décision de Jeff Petry de regarder ailleurs lorsque le robuste attaquant des Oilers Zack Kassian est allé frapper gratuitement le gardien montréalais Samuel Montembeault, à la fin janvier. Une période plus tard, Pezzetta s’est décidé à offrir des taloches à Kassian, avec un succès... mitigé. Mais encore une fois, l’abnégation de l’Ontarien a été remarquée et appréciée :

Michael Pezzetta venge Samuel Montembeault -

La bagarre après le but

L’attaquant des Sénateurs Mark Kastelic a dû se faire plaisir, le 23 avril, lorsqu’il a ouvert la marque contre le CH avec son premier but dans la LNH. Il n’a pas tellement eu l’occasion de le célébrer sur le coup, par contre, puisque Pezzetta s’est rué sur lui pour le «féliciter» à coups de poing. C’était un peu loufoque, mais certainement divertissant:

BUT 1-0 ET BAGARRE PEZZETTA -

Le bonus :

Pezzetta a tenté la «feinte Marek Malik» contre les Panthers, le 1er janvier, et diantre qu’on aurait aimé que ça fonctionne :

Feinte Pezzetta -