CF Montréal

Une grande performance défensive pour Di Tullio

Publié | Mis à jour

C’était un match à la mémoire de Jason Di Tullio. Le CF Montréal s’est battu, mais a été trop stérile en attaque pour se contenter d’un verdict nul de 0 à 0 contre New York City FC.

Les hommes de Wilfried Nancy ont dominé la rencontre, New York devant se contenter de deux tout petits tirs sans en cadrer un seul.

James Pantemis a récolté un deuxième jeu blanc en trois départs, l’équipe étant invaincue depuis qu’il a repris le filet.

Le CF Montréal a grimpé au troisième rang dans l’Est avec 36 points, autant que les Red Bulls de New York qui ont une victoire de moins.

On a eu droit à une seconde salle comble consécutive de 19 619 spectateurs. La dernière fois que ça s’est produit au Stade Saputo, c’était il y a six ans.

Une grosse occasion

Montréal a joué une très bonne première demie où il y a eu des occasions sans réussite par manque de justesse.

New York s’est surtout affairé à se défendre et on a finalement attendu la 61e minute pour voir un premier tir tenté par les visiteurs.

Entre-temps, Mason Toye a raté l’occasion de la soirée quand il a envoyé le ballon dans les tribunes alors qu’il était seul face à Sean Johnson après un surnombre mené par Romell Quioto.

Cela dit, le jeu montréalais a été beaucoup plus stérile dans les 45 dernières minutes.

Hommage émouvant

Avant que le match ne s’amorce, la jauge d’émotion a touché le rouge alors qu’on a rendu hommage à Jason Di Tullio, emporté vendredi par un cancer du cerveau à seulement 38 ans.

On a présenté à l’écran géant une vidéo le mettant en vedette. Rassemblés au milieu du terrain, les joueurs montréalais étaient visiblement émus, certains échappant quelques larmes.

L’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, a fondu en larmes en revoyant les images de son adjoint et ami.

Un chandail numéro sept, celui que portait Di Tullio, était aussi accroché à l’abri des joueurs.

Quand sept minutes se sont affichées au tableau indicateur, les 1642 Montréal ont fait une pause de chant d’une minute et ont déployé des fumigènes blancs.

À l'image de Di Tullio

Jason Di Tullio était au cœur de toutes les discussions après la rencontre, samedi soir.

Wilfried Nancy, qui a fondu en larmes pendant l’hommage qui a été rendu à son ancien adjoint, a peiné à trouver les bons mots.

«J’essayais de me préparer à la vidéo, a-t-il admis. Jason, depuis 2010 et auparavant dans les équipes du Québec, on était ensemble. On faisait chambre ensemble.»

De l’émotion

Nancy a reconnu qu’il a eu du mal à tenir le coup dans les heures qui ont précédé la rencontre.

«J’ai essayé de trouver les ressources. Il fallait que je bouge un peu les fesses parce qu’il n’aurait pas apprécié que je sois tout mou.»

Kamal Miller a lui aussi dû se recentrer avant la rencontre parce qu’il était proche de Di Tullio.

«Il a été une des premières personnes à prendre contact avec moi, nous avons travaillé ensemble pendant deux semaines en Floride avant que le reste de l’équipe ne vienne nous rejoindre.»

À son image

En fin de compte, même si l’équipe n’est pas parvenue à arracher les trois points, Samuel Piette estime que l’équipe a joué un match à l’image de Di Tullio.

«C’était le message que j’ai passé avant le match. Oui une victoire aurait fait du bien, mais pour honorer Jason, il fallait avoir la mentalité de la Grinta, être positifs, passionnés, braves et courageux comme Jason l’était et je pense qu’on l’a été ce soir.»

Pour lui, ce sont des valeurs qui animaient Di Tullio et qui doivent être transmises.

«Ce sont des valeurs de notre équipe et elles devraient l’être d’en haut jusqu’en bas parce que Jason a joué avec la première équipe, il a entraîné la première équipe, mais il a aussi formé plusieurs joueurs.»

Domination

Pour ce qui est de la rencontre, c’était la cinquième fois de l’ère MLS du club que le Bleu-blanc-noir parvenait à priver un adversaire de tir cadré.

«Je pense que c’est une performance qui dit quelque chose, a insisté Piette. Ils n’ont été aucunement menaçants, on a été dominants dans la possession. En tout respect, je n’ai vu qu’une équipe sur le terrain aujourd’hui.»

«Je pense que c’est notre meilleur effort défensif sur le plan collectif cette saison», a ajouté Kamal Miller.

Quant à Wilfried Nancy, il a vu son équipe se battre avec confiance contre le champion défendant de la Coupe MLS.

«Je ne sais pas si on a notre place en haut de classement, mais je sais que mon équipe est capable de faire des matchs de très haut niveau.»

Voyez ci-dessous les actions d'importance dans la rencontre :

Avant le coup d'envoi - Le CF Montréal rend hommage à son ancien entraineur adjoint Jason Di Tullio, qui a succombé à un cancer vendredi à l'âge de 38 ans seulement. 

Hommage à Jason Di Tullio -

7e minute - Une minute de silence est observée en l'honneur de Jason Di Tullio, qui a revêti le numéro 7 avec l'Impact.

10e minute - Romell Quioto est fauché dans la surface par le gardien du NYCFC, Sean Johnson, mais l'attaquant du CF Montréal est hors-jeu.

12e minute - Samuel Piette, à l'orée de la surface, y va d'une passe en cloche pour Djordje Mihailovic, qui rate de la tête. Puis, Kamal Miller est impossible de convertir le ballon qui tombe à ses pieds.

17e minute - Belle association entre Lassi Lappalainen et Djordje Mihailovic qui résulte à une passe dans la surface pour Romell Quioto. Ce dernier aurait dû tirer en première intention, mais ne l'a pas fait, et est ainsi repris par le défenseur qui dégage.

23e minute - Belle ouverture du numéro 8 du CF vers Lappalainen, qui arme une frappe enroulée vers le deuxième poteau. Toutefois, son tir dévie sur Mason Toye, qui est hors-jeu, avant de rater de peu la cible.

29e minute - Autre relais intéressant de Mihailovic vers Toye, qui tente de centrer, mais atteint le latéral Tayvon Gray en pleine poire. Les soigneurs doivent s'amener, et Gray quitte sur les lignes de côté. Le CF hérite d'un coup de pied de coin.

30e minute - Le service du coin de Mihailovic est faible et plonge vers le premier poteau, mais une déviation fortuite redirige le ballon sur Quioto au deuxième poteau, qui rate toutefois sa tête et envoie le ballon chez les 1642.

35e minute - Joel Waterman envoie une passe molle vers Alistair Johnston. L'ailier brésilien du NYCFC, Talles Magno, tente d'intercepter, mais il entre en contact avec Johnston qui a tenté une sorte de roulette sur le ballon. Les bras du défenseur montréalais sont hauts, et par le fait même il accroche son adversaire au visage. Celui-ci s'écroule au sol, et le 22 en noir et bleu hérite d'un carton jaune.

40e minute - Maxi Morález est inconfortable. Le milieu de 35 ans demande un changement à son entraineur, qui oblige. Thiago Andrade prend sa place sur le terrain.

42e minute - Une autre belle association de Lappalainen et Mihailovic, qui font une-deux. C'est l'américain qui termine avec le ballon dans la surface, mais ses deux tentatives de tirs sont bloquées. Une par le défenseur, l'autre par le gardien.

Chance Mihailovic - 42e -

44e minute - Tout près du poteau de coup de pied de coin gauche, Lassi Lappalainen déjoue son couvreur Santiago Rodríguez, qui l'accroche et le pousse, tout juste aux abords de la surface. Le CF obtient un coup franc, mais ne peut en profiter.

48e minute - Un coup de pied de coin du NYCFC tiré par Gabriel Pereira passe littéralement au travers de la surface de réparation montréalaise, mais personne n'est en mesure d'enfiler l'aiguille. À ce moment, le NYCFC n'a toujours pas de tir cadré. 

53e minute - Une contre-attaque du NYCFC prend forme suite à un coup de pied de coin ordinaire du Club de Foot. Un peu après la mi-terrain, Joel Waterman commet une faute sur Gabriel Pereira et mérite un carton jaune. Il sera suspendu pour le prochain affrontement des Montréalais.

55e minute - Kamal Miller y va d'un sauvetage miraculeux dans sa surface, qui par le fait même propulse Quioto en contre-attaque. Alors que celui-ci se détache d'un premier défenseur et en attire un autre vers lui, il remet sur sa droite à Mason Toye, qui bénéficie d'un but ouvert et ... il rate le cadre! La foule, ses coéquipiers et surtout le principal intéressé s'en mordent les doigts. 

Chance manquée Toye - 55e -

56e minute - Lassi lance Quioto sur la droite de Sean Johnson, et celui-ci patiente trop avant d'armer sa frappe, de manière qu'il décoche pratiquement alors qu'il est au niveau de la ligne des buts. Tout de suite, le numéro 30 se retourne vers son entraineur, qui n'en revient pas, et se fait excuser. 

61e minute - Santiago Rodríguez et Héber sortent du terrain pour la formation américaine. Nicolás Acevedo et Andres Jasson font leur entrée.

74e minute - Le jeu doit être arrêté comme Joel Waterman est resté au sol après avoir subi un contact à la cheville. Il parvient à chasser la douleur et sera en mesure de continuer dans le match.

79e minute - Wilfried Nancy effectue ses premiers changements. Kei Kamara entre pour Mason Toye, et Mathieu Choinière remplace Lassi Lappalainen.

82e minute - Deux autres changements pour le CF Montréal. Joaquin Torres et Ismaël Koné prennent les places de Djordje Mihailovic et Samuel Piette.