Boxe

Des années de dur labeur pour Kim Clavel

Publié | Mis à jour

C’est une Kim Clavel fière et heureuse qu’on a rencontrée quelques minutes après sa sortie du ring. Pour la nouvelle championne, cette conquête est l’accomplissement de milliers d’heures dans le gymnase avec son entraîneuse Danielle Bouchard.

«Ce sont des années de dur labeur et de sacrifices, a souligné Kim Clavel avec le visage enflé par les coups de (Yesenia) Gomez. La boxe, c’est ma passion et j’y mets tellement de mon temps depuis que je suis adolescente.

• À lire aussi: Kim Clavel championne du monde

«Je ne l’ai pas toujours eu facile. J’ai eu des hauts et des bas. La route n’a pas été un long fleuve tranquille. J’ai eu la chance d’avoir un promoteur, Yvon (Michel), qui a travaillé fort.

«Il a toujours eu un plan pour moi. C’est le début d’une belle histoire.»

Domination

À part une ou deux séquences, Clavel a été dominante contre Gomez qui a chèrement vendu sa peau.

«Je me sentais bien. Je me sentais vive et rapide, a souligné la nouvelle détentrice du titre des mi-mouches (108 lb). Je m’attendais à ce qu’elle soit plus rapide.

«Je bloquais bien les coups. Je me sentais en sécurité. Danielle (Bouchard) me donnait des outils entre chaque round et ça fonctionnait chaque fois. J’ai eu du plaisir à boxer.»

Sa prestation a frôlé la perfection. Toutefois, dans le feu de l’action, ce n’était pas si facile.

«Gomez était dure et elle avait les mains pesantes, a expliqué Clavel. Elle avait des marteaux dans les mains. J’ai réussi à la sortir de sa zone de confort. Un combat de championnat du monde, ce n’est jamais facile.»

«On pense que c’était un combat facile en raison des pointages (100-90), a ajouté Danielle Bouchard. C’était un gros combat. Kim a démontré que c’était elle le boss dans le ring.»

La suite des choses

Quelle est la suite des choses pour Clavel? Elle pourrait devoir offrir un combat revanche à Gomez.

Par contre, la protégée de GYM pourrait aussi avoir une défense obligatoire. Un dossier à suivre.

«Je ne veux pas trop y penser pour le moment. Je veux vivre l’instant présent. Je veux être sur mon nuage, a souligné Clavel. C’est mon premier championnat du monde et je veux le vivre pleinement.»

En attendant, elle aura la chance d’assister au combat de championnat du monde entre Claressa Shields et Savannah Marshall à Londres. Une belle récompense.