Crédit : PHOTO COURTOISIE / CAPITALES DE QUÉBEC / CHRISTIAN GINGRAS

Baseball

Capitales de Québec : le premier rang et rien d’autre

Publié | Mis à jour

Le gérant des Capitales Patrick Scalabrini en parle maintenant ouvertement : l’équipe de Québec vise le premier rang du classement et rien d’autre au terme de la saison régulière de la Ligue Frontière de baseball.

«C’est 100% notre objectif, a statué Scalabrini, dont l’équipe entamait une série de trois matchs contre les Wild Things, vendredi soir, à Washington. Nous nous sommes placés dans cette position et avec le format des séries, il faut terminer au premier rang. Absolument.»

• À lire aussi: Charles Leblanc rappelé dans le baseball majeur

• À lire aussi: Cédric De Grandpré est officiellement un Brave

Rappelons que les deux meilleures équipes au classement, dans chaque association, disputeront un match sans lendemain pour entamer les éliminatoires tandis que la meilleure formation obtiendra un laissez-passer.

«C’est excitant un match suicide pour les partisans, mais pas mal moins pour un gérant, a estimé Scalabrini, avec humour. Mais sérieusement, c’est aussi que tu perds ton as partant pour le premier match de la série suivante.»

Un dernier long voyage

Après la série contre les Wild Things d’ici dimanche, les Capitales se dirigeront vers le New Jersey pour y affronter les Jackals, la semaine prochaine. Pour la suite, la formation de Québec disputera 18 de ses 27 derniers matchs de la saison à domicile, soit au Stade Canac. Les parties à l’étranger auront par ailleurs lieu essentiellement à Ottawa et Trois-Rivières. Les voyages éreintants seront donc absents avant le début des éliminatoires

«On voyait, quand le calendrier est sorti, que la fin de la saison allait être beaucoup à la maison et ça pourrait nous avantager, a noté Scalabrini. C’est tout simple, mais le fait de frapper en dernier au baseball est toujours très important.»

Mauvais départ à Washington

Les Capitales ont bien mal entamé ce périple en sol américain, eux qui ont baissé pavillon 6 à 2 contre les Wild Things.

Tirant de l’arrière 3 à 2 en début de huitième manche, les visiteurs ont vu tous leurs espoirs de remonter la pente être anéantis quand les favoris de la foule ont réussi une poussée de trois points, creusant ainsi l’écart à 6 à 2.

Hector Roa a d’ailleurs connu tout un match offensif pour les vainqueurs, lui qui a cogné trois balles en lieu sûr, produisant quatre points au passage.

Du côté des Capitales, Kyle Crowl n’a pas produit un seul point, mais il pourra se targuer d’avoir réussi quatre coups sûrs en autant de présences au bâton.

En vertu d’une fiche de 45-19, les Capitales détiennent tout de même une avance confortable de six matchs et demi sur les Titans d’Ottawa (39-26) au classement de l’Est, eux qui ont remporté leur match du jour.