Crédit : AFP

LNH

Jake Sanderson, un cas préoccupant pour les Sénateurs

Publié | Mis à jour

C’est avec beaucoup de pression sur les épaules que le défenseur Jake Sanderson s’amènera au camp d’entraînement des Sénateurs d’Ottawa, en septembre, mais aussi avec la menace d’une blessure récurrente à une main.

Le jeune homme de 20 ans est considéré comme le meilleur espoir à la ligne bleue de la formation ottavienne. Le directeur général Pierre Dorion l’avait qualifié de «spécial» en mai, ajoutant qu’il pourrait connaître davantage de succès qu’Erik Karlsson ou Thomas Chabot parmi les arrières repêchés par l’équipe.

Or, Sanderson a été opéré deux fois à une main en 2022, ce qui l’a empêché de participer au camp de développement des Sénateurs en juillet. Sa réadaptation devrait se poursuivre jusqu’à la mi-août.

«Je veux être sur la glace, mais j'ai appris à être patient à travers tout ce processus. Évidemment, ça me démange et j'aimerais être sur la glace avec les autres joueurs, mais je sais que le moment viendra», a mentionné Sanderson jeudi, ses propos étant repris et traduits par le site web de la Ligue nationale de hockey.

«Je ne veux pas être déçu si je ne suis pas prêt pour le camp, a-t-il ajouté. Je suis assez heureux de la manière dont les choses se déroulent en ce qui a trait à ma main. Je progresse chaque jour et je me sens de plus en plus à l'aise. Il viendra un moment où je saurai que je suis à 100 %, mais en ce moment, je veux prendre les choses une journée à la fois.»

Le visage changé des Sénateurs

Diplômé du programme de développement américain en 2020, l’année où il a été sélectionné au cinquième rang de l’encan par les Sénateurs, Sanderson a rempli ses promesses à ses deux saisons avec l’Université North Dakota. Il a amassé 41 points en 45 matchs en plus de conserver un différentiel de +25.

Si tout se passe rondement, le natif du Montana devrait faire ses débuts dans le circuit Bettman la saison prochaine. Il sera l’un des beaux ajouts de Dorion à l’entre-saison, lui qui a transigé pour l’attaquant Alex DeBrincat et le gardien Cam Talbot, et qui a mis sous contrat l’ancien capitaine des Flyers de Philadelphie Claude Giroux.

«Ce sont de gros noms qui s'ajoutent. Je pense que les Sénateurs d'Ottawa vont être une équipe électrisante la saison prochaine», s’est réjoui Sanderson.