Crédit : Photo DIDIER DEBUSSCHERE

LNH

Zachary Bolduc voit grand pour la prochaine saison

Publié | Mis à jour

Les Blues de St. Louis ne peuvent qu’être satisfaits de la courbe de progression de Zachary Bolduc, qui s’est développé comme un véritable franc-tireur avec les Remparts de Québec. Le Trifluvien espère maintenant obtenir sa chance de percer la formation dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

La formation du Missouri n’avait qu’un mince échantillon des performances de Bolduc quand elle a décidé de jeter son dévolu sur lui avec le 17e tour de parole du repêchage de 2021. L’ancien de l’Océanic de Rimouski a explosé en 2021-2022 avec les Diables rouges.

Bien en confiance, le joueur de centre de 19 ans songe maintenant au meilleur circuit de la planète.

«Je crois que je suis en mesure de compétitionner avec les meilleurs gars au monde. Mais à la fin de la journée, ce n’est pas moi qui prends la décision. Alors je ferai tout ce que je peux pour jouer dans la LNH cette année», a-t-il expliqué dimanche lors d’un entretien avec le quotidien «St. Louis Post-Dispatch».

«J’ai encore de grandes améliorations à faire pour me rendre à la Ligue nationale. M’instruire auprès des vétérans est une bonne façon d’apprendre pour moi», a ajouté Bolduc.

Tireur d’élite

Après ses deux premières campagnes dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), l’attaquant avait inscrit 40 buts en 82 matchs. Sa récolte était loin d’être mauvaise, mais il l’a complètement éclipsée lors de la dernière saison régulière avec 55 filets en 65 rencontres.

Il a été la bougie d’allumage des Remparts, qui ont terminé au premier rang au classement du circuit Courteau, mais qui n’ont pas été en mesure de remporter la coupe du Président.

«Ça ne s’est pas terminé de la façon que nous aurions souhaité», a avoué Bolduc, tout de même fier de ses efforts et de ceux de ses coéquipiers.

Ce n’est pas faute d’avoir essayé: l’espoir des Blues a ajouté huit buts en 12 matchs de séries éliminatoires. Il explique assez simplement les raisons de ses succès.

«Tirer plus, a indiqué Bolduc. Et le faire dans les zones payantes, les endroits où tu marques habituellement. Ç’a vraiment changé ma production quand j’ai mis l’accent sur ces choses.»

«Les 63 buts, je n’y ai pas pensé en début de saison. J’ai continué à tirer et les buts sont venus.»

Bolduc n’a été devancé que par William Dufour, des Sea Dogs de Saint John, au chapitre des meilleurs marqueurs de la LHJMQ. Il a également réussi cinq tours du chapeau en saison régulière.