Crédit : Photo AFP

F1

Un dernier Grand Prix avant les vacances

Publié | Mis à jour

Le cirque de la Formule 1 effectuera son escale annuelle en Hongrie ce week-end, après quoi des vacances d’un mois permettront à tous les intervenants de la spécialité de refaire le plein.

Si, à Budapest, Max Verstappen tentera de consolider son avance très confortable de 63 points, son plus sérieux poursuivant à la course au titre, Charles Leclerc, espère racheter sa gaffe commise la semaine dernière en France qui a pavé la voie à la victoire du Néerlandais.

Le Monégasque sait pertinemment qu’à partir de maintenant, c’est tolérance zéro.

Pour raviver ses espoirs de ravir le championnat à Verstappen, qui n’a jamais gagné en Hongrie, un triomphe est la seule solution. En espérant aussi que sa Ferrari soit à l’abri de pépins mécaniques évidemment.

Jamais deux sans trois ?

Les deux dernières éditions du Grand Prix de Hongrie ont été marquées par une météo plutôt capricieuse et dont le départ a été donné sur un revêtement détrempé avant de s’assécher.

Pour rappel, plusieurs se souviendront qu’en 2021, un invité surprise avait accédé à la première marche du podium, en la personne d’Esteban Ocon qui signait d’ailleurs son premier succès dans la discipline-reine de la course automobile.

Second à l’arrivée, Lewis Hamilton avait échoué par moins de deux secondes dans sa tentative de remporter un même Grand Prix à neuf reprises, ce qu’aucun pilote n’a réussi dans l’histoire de la F1. 

Pas de retraite en vue

Parlant du Britannique, il s’est montré très clair dans ses intentions de rester en F1 l’an prochain dans une déclaration rapportée par plusieurs sites spécialisés en début de semaine.

« J’aime ce que je fais, a indiqué le pilote de 37 ans. Je sens qu’il me reste encore beaucoup de carburant dans le réservoir. »

Son patron Toto Wolff a déjà évoqué la possibilité d’une prolongation de contrat de « plusieurs années » avec le septuple champion du monde.

Rappelons que Hamilton est devenu, en France, le sixième pilote à disputer 300 Grands Prix de F1.

Comme une piste de... kart

Après avoir inscrit son quatrième point de la saison, au Castellet, Lance Stroll espère réaliser un autre top 10 dimanche.

« Ce serait génial, d’affirmer le Québécois, de pouvoir amorcer les vacances sur une bonne note. J’aime le tracé du Hungaroring qui, avec ses virages amusants, ressemble à une piste de kart. »