Crédit : AFP

LNH

Jonathan Toews n’est pas très enthousiaste

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Blackhawks, Jonathan Toews, ne semble pas être très excité à l’idée de faire partie de la reconstruction au sein du club de Chicago.

C’est ce qui se dégage de son récent entretien avec le journaliste du site sportif The Athletic Mark Lazerus.

«À la fin de la journée, nous parlons d’un processus d’environ cinq ans quand on se fie aux propos de Kyle [Davidson, le directeur général]. Cet aspect ne me semble pas du tout attrayant, a affirmé Toews. Je ne peux pas parler pour [Patrick Kane], mais j’ai vraiment l’impression qu’il y a eu beaucoup de changements toutes les années, et ce, depuis trois ou quatre ans. C’est très très épuisant.»

Le vétéran 34 ans et Kane disputeront la dernière année de leur contrat en 2022-2023 et pourraient devenir joueurs autonomes sans compensation après la campagne. Les deux patineurs ont un salaire de 10,5 millions $.

Des échanges frustrants

En marge du dernier repêchage dans la Ligue nationale, Davidson a échangé deux éléments importants de son attaque, soit Alex DeBrincat et Kirby Dach. Ils ont respectivement été transigés aux Sénateurs d’Ottawa et au Canadien de Montréal.

«Alex DeBrincat était sous l’aile de Kane et j’aime penser que Kirby et moi avions le même type de chimie, a affirmé Toews. Ils ont maintenant pris la porte. Nous avons vu cela trop souvent. J’ai appris à être plus patient, mais il ne fait aucun doute que ce qui s’en vient est intimidant. Je ne vais pas m’asseoir ici et dire ce que je vais faite ou ce que l’avenir me réserve. Je ne sais vraiment pas ce qui m’attend.»

«C'est juste dommage d'en arriver là, mais c'est ce qui en est. Une grande partie de ces choses est hors de mon contrôle depuis un certain temps, et c'est un endroit étrange où être capitaine.»

Le Manitobain aura toutefois son mot à dire si les «Hawks» souhaitent l’échanger, puisqu’il possède une clause de non-échange complète. C’est également le cas de Kane.