GEN - CF MONTRÉAL MLS

Photo : Le président et chef de la direction du CF Montréal, Gabriel Gervais, et l’entraîneur-chef Wilfried Nancy ont répondu aux questions des amateurs lundi. Crédit : Photo Agence QMI, Martin Alarie

CF Montréal

Plusieurs questions pertinentes soulevées par les partisans

Publié | Mis à jour

Après l’entraînement public et la séance d’autographes, les partisans ont eu l’occasion de poser des questions au président et chef de la direction du CF Montréal, Gabriel Gervais, et à l’entraîneur-chef, Wilfried Nancy.

• À lire aussi: Fans et joueurs se retrouvent

On est vite entrés dans le vif du sujet en parlant d’un potentiel transfert de Djordje Mihailovic en Europe.

« Pour l’instant il ne s’en va nulle part, il va rester avec nous, a pris le temps d’ininsisté Gabriel Gervais. Mais comme on a toujours dit, si un joueur a des ambitions pour aller en Europe, on est ouverts à la discussion. »

« Et pour les transferts, je dois être transparent, on n’est pas dans le marché pour un joueur comme Luis Suarez », a prévenu Gervais en parlant de la possibilité de voir un gros nom arriver cet été.

Et Koné

Lundi, le journaliste italien Fabrizio Romano a indiqué que le club anglais de seconde division Norwich City faisait partie de plusieurs clubs qui s’intéressaient au milieu de terrain Ismaël Koné.

Romano, qui est très crédible, a mentionné que des représentants de Norwich étaient à Washington samedi dernier pour le voir.

« On est au courant que nos joueurs ont le talent et le potentiel pour aller en Europe », a reconnu Gervais.

« Ça ne me surprend pas qu’il y ait de l’intérêt. Est-ce que c’est une rumeur ? On ne s’inquiète pas avec ça. Pour le moment, il joue avec nous. »

Former et gagner

La suite des questions a été à l’avenant puisqu’on a abordé la volonté de l’équipe d’être un club formateur, donc de former des jeunes joueurs pour éventuellement les vendre à profit.

Certains partisans s’inquiètent que l’équipe renonce ainsi à gagner des championnats.

« On est une équipe formatrice, mais vous voyez les résultats sur le terrain cette année », a commencé Gervais, qui a ensuite insisté sur la volonté de l’équipe de gagner.

« Lorsqu’on parle d’un club formateur, c’est aussi une philosophie sur la façon dont le club premier joue jusqu’à l’académie. On peut être formateur et champion, les deux sont possibles. On a de grandes ambitions. »

De la place pour les femmes

La question la plus mignonne de la soirée est venue de deux jeunes filles qui voulaient savoir si le CF Montréal avait l’intention d’avoir une équipe féminine un jour.

Elles ont frappé dans le mille et ont été chaudement applaudies.

« C’est mon souhait, j’adorerais qu’il y ait une équipe professionnelle. On va le faire pas à pas », a soutenu Gabriel Gervais.

« On voudrait d’abord qu’il y ait un volet féminin à notre académie. Je ne peux rien promettre aujourd’hui, mais il y a des plans pour qu’il y ait une équipe féminine. »