GEN - CF MONTRÉAL MLS

Photo : Le gardien Sebastian Breza a pris la pose avec le petit Alexis, 3 ans. Crédit : Photo Agence QMI, Martin Alarie

CF Montréal

Fans et joueurs se retrouvent

Publié | Mis à jour

Après une pause de deux ans imposée par la COVID-19, l’entraînement public des membres du CF Montréal était de retour, lundi soir, au Stade Saputo.

• À lire aussi: CF Montréal: Ismaël Koné dans la mire d’un club anglais

Plusieurs centaines de partisans se sont installés dans les gradins pendant que Wilfried Nancy dirigeait ses hommes sur la pelouse, sous un soleil radieux.

Entre l’entraînement et la séance d’autographes, les joueurs se sont livrés à un petit concours d’habiletés.

On a même eu droit à une visite de Dominic Oduro, un ancien favori de la foule qui était de passage à Montréal pour ses vacances. Celui-ci est désormais entraîneur des moins de 14 ans au sein de l’Académie du FC Charlotte.

Parmi les partisans croisés, il y avait deux membres du groupe 1642 Montréal, Sébastien Ouellet et Philippe Jean-Noël.

Vous vous souvenez peut-être de Sébastien, puisque Le Journal avait parlé de la saison au cours de laquelle il avait assisté à tous les matchs de l’équipe, se déplaçant pour toutes les rencontres à l’étranger.

Pour lui, il est important de participer à ce genre d’événement afin de lancer un message aux joueurs.

« C’est important de venir voir les joueurs, de leur parler un peu et les remercier. C’est l’fun d’avoir un contact avec eux. »

GEN - CF MONTRÉAL MLS
Crédit photo : Photo Agence QMI, Martin Alarie

Voir l’envers du décor

Henri Agin arborait un ancien maillot de l’Impact orné de nombreuses signatures, mais ce n’était pas le but de sa visite.

« Je veux rencontrer tous les joueurs. Je vais essayer d’ajouter des signatures à mon maillot, mais je ne suis pas là pour les signatures, je suis là pour l’entraînement. 

« On voit toujours les matchs, mais jamais l’envers du décor et comment les entraînements sont conçus. »

Olivier Houle, abonné de saison depuis cinq ans, avoue que c’est bien différent de voir les joueurs de près plutôt que des hauteurs du Stade Saputo.

« Ça me manquait, c’est tout le temps l’fun de rencontrer les joueurs, de prendre des photos avec eux, mais surtout on peut les voir de proche et c’est vraiment impressionnant. »

GEN - CF MONTRÉAL MLS
Crédit photo : Photo Agence QMI, Martin Alarie

Surprise

Tous les partisans sondés se sont dits surpris par les performances de l’équipe, qui occupe actuellement le quatrième rang de l’Association de l’Est.

« En début d’année, on aurait dit que ça serait une équipe qui allait se battre pour faire les séries et maintenant, elle se bat pour la première place », a mentionné Sébastien Ouellet.

Philippe Jean-Noël souligne, avec beaucoup de justesse, que le CF Montréal se maintient près du sommet malgré de petits moyens.

« Je suis agréablement surpris de ce qui se passe en ce moment. Il y a plein d’équipes qui ont des gros joueurs, nous on a juste une belle équipe. 

« Je pense qu’ils peuvent se rendre loin, ils ont une connexion et une chimie qui me donnent confiance pour la fin de la saison. »

GEN - CF MONTRÉAL MLS
Crédit photo : Photo Agence QMI, Martin Alarie

Le collectif

Si l’équipe va bien, c’est surtout grâce à un effort collectif.

« Toute l’équipe me surprend, le coach, [Kamal] Miller, la défensive même si on est une équipe qui accorde beaucoup de buts, a avoué Sébastien Ouellet. Je suis quand même impressionné par le nombre de buts qu’on marque. »

« Mason Toye, je sais qu’il n’a pas beaucoup joué, mais depuis sa blessure, j’avais un peu peur, j’aime ce que je vois sur le terrain », a ajouté Philippe Jean-Noël.

Quant à Jackie Santibanez, une Péruvienne d’origine qui était présente avec ses deux enfants, sa préférence était claire.

« On veut surtout rencontrer [Romell] Quioto et tous les joueurs latinos. »