Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Dubois tente de faire taire les rumeurs

Publié | Mis à jour

Même s’il sera un membre des Jets de Winnipeg pour la saison 2022-2023 au minimum, ce ne sont pas les attentes de Pierre-Luc Dubois en vue de la prochaine campagne qui étaient au centre de l’attention lors de son point de presse, lundi, mais bien les rumeurs le liant au Canadien de Montréal qui ont fusé de toute part durant la saison morte.

Les premières spéculations à propos d’une arrivée dans la Belle Province, avec le Canadien, ont fait surface quand le Québécois s’est présenté au Centre Bell pour le repêchage. Selon les rumeurs émises à ce moment, Dubois s’attendait à être transigé lors de la séance, lui qui aurait demandé un échange.

«J’ai été au repêchage parce que c’est à 15 minutes de chez moi et je suis un amateur de hockey», a-t-il toutefois rectifié lors de sa conférence.

«J’ai entendu des choses que j’aurais dites ou faites et c’est très frustrant. Si je voulais quitter Winnipeg, j’aurais demandé un échange. Je n’ai pas demandé à être échangé.»

Son agent, Pat Brisson, n’a rien fait pour calmer le jeu, quelques jours après le repêchage, en affirmant que son client considérait Montréal comme «une ville où il aimerait jouer».

«Je crois que les gens ont interprété un petit détail et ça a pris des proportions 20 fois plus grandes [que ce que c’était réellement]», a rapidement ajouté l’athlète de 24 ans.

Quel avenir?

Malgré le fait qu’il ait signé une prolongation de contrat, le nom de Dubois risque fort bien d’être de nouveau au cœur de la machine à rumeur cette saison, puisque son entente n’est que d’une durée d’un an et d’une valeur de 6 millions $.

L’attaquant sera toutefois encore joueur autonome avec compensation à ce moment et ne sera donc pas éligible à choisir sa prochaine destination, lui qui pourrait profiter de l’autonomie complète seulement au terme de la saison 2023-2024. Il n’a d’ailleurs rien fait pour lui-même calmer le jeu quant à son avenir, se montrant plutôt évasif sur son avenir à long terme.

«Après la conclusion de ce contrat, nous nous occuperons de la situation», a-t-il simplement dit.

«Je ne sais pas ce que je mangerai ce soir. Je ne sais pas non plus ce que je vais faire dans deux ans. Je ne sais pas plus ce que je ferai dans six ans. Je ne sais même pas ce que je ferai dans six mois. Je suis quelqu’un qui doit réfléchir [avant de prendre une décision].»

Dubois tentera ainsi de ramener les Jets sur le droit chemin en 2022-2023, après avoir raté les séries éliminatoires la saison précédente. Sur le plan personnel, il tentera de poursuivre sur ses succès, lui qui, en vertu d’une récolte de 60 points en 81 matchs, est passé à un point d’égaler sa marque personnelle. Il l'avait établie en 2018-2019 avec les Blue Jackets de Columbus, l’équipe qui l’avait sélectionné avec le troisième tour de parole en 2016.