Crédit : Jean-Francois Racine / Le Journal de Quebec

Cyclisme

Tour de France: Boivin n’a toujours pas ses vélos

Publié | Mis à jour

PARIS | Le Québécois Guillaume Boivin a commencé le Tour de France en colère contre Air Canada et le termine de la même façon puisque le transporteur aérien ne sait toujours pas où se trouvent ses trois vélos ainsi que ses effets personnels perdus le mois dernier.

Le 1er juillet dernier, Boivin avait vertement critiqué la compagnie après avoir pédalé la première étape dans les rues de Copenhague avec le vélo d’un autre membre de son équipe.

• À lire aussi: La consécration, la persévérance et l’expérience d’une vie

• À lire aussi: Vingegaard triomphe au Tour de France

Mécontent, il anticipait alors de recevoir son matériel seulement après le Tour en raison des déplacements quotidiens.

Malgré l’envoi d’une mise en demeure, Air Canada n’a toujours pas retrouvé ses précieuses montures et sa valise. Les vélos sont par ailleurs assez reconnaissables dans des boîtes hors norme.

Toujours rien

«Je n’ai rien et ils ne savent pas. Ça fait presque un mois et il y a des limites. C’est tannant de ne pas avoir ses affaires. Je voulais leur donner une chance, mais je trouve ça pas mal ordinaire», a expliqué le cycliste de 33 ans.

Sans surprise, Boivin préfère de loin retrouver ses biens plutôt que de faire une réclamation pour les dommages et les inconvénients. «Ils vont peut-être me dire que ça n’aurait rien changé à mes performances !» a plaisanté l’athlète.

«Ma patience a ses limites. Je retourne chez moi après le Tour et ce n’est pas réglé. Ce n’est pas un service gratuit avec des bénévoles.

«Pour n’importe qui, un billet d’avion, ce n’est pas donné. Je me serais attendu à mieux. C’est ma situation, mais je trouve ça déplorable pour tout le monde aussi qui vit le même problème cet été.»

D’abord écarté du Tour de France par Israel-Premier Tech, Guillaume Boivin avait rapidement quitté l’Europe en direction du Canada pour participer aux deux épreuves principales du championnat canadien sur route à Edmonton.

Rappelé d’urgence, Boivin a transité par Montréal avant d’atterrir au Danemark pour le départ de la Grande Boucle.

Sur le plan sportif, il a connu un Tour plutôt difficile, mais la course devrait lui servir de tremplin pour les semaines à venir. L’athlète prévoit une montée en puissance pour terminer la saison.

À Québec et à Montréal

Boivin doit retourner à Copenhague pour le Tour du Danemark en août, avant de revenir au Québec pour les Grands Prix cyclistes les 9 et 11 septembre, et peut-être enfin un voyage en Australie pour les Championnats du monde.

Par ailleurs, le PDG d’Air Canada, Michael Rousseau, s’est excusé pour les annulations de vols et pour les défaillances en matière de service à la clientèle.

À l’aéroport Montréal-Trudeau et à Toronto, l’achalandage monstre, les files d’attente, les bagages perdus et les vols annulés pourraient perdurer encore.

Depuis plusieurs semaines, des photos circulent montrant le chaos des bagages abandonnés ou égarés.