Crédit : Jean-François Racine / Le Journal de Québec

Cyclisme

Tour de France: plus de joie que de peine

Publié | Mis à jour

Ce 109e Tour de France aussi mémorable qu’historique pour nos Québécois s’est terminé de manière un peu abrupte dimanche alors qu’il manquait des invités au party d’après course.

En effet, alors que les quatre Canadiens se préparaient à festoyer ensemble sur la plus belle avenue du monde, deux d’entre eux n’ont pas pu prendre le départ de la 21e et dernière étape.

À la joie inégalée du triomphe de Houle s’est ajoutée la peine de perdre ses deux compatriotes au pire moment.

Michael Woods a été déclaré positif à la COVID et n’a pas pu participer à l’étape de 115 kilomètres qui reliait Paris La Défense Arena aux Champs-Élysées. Guillaume Boivin n’y était pas non plus.

Les deux avaient pris part au contre-la-montre de samedi même si Woods n’était pas au sommet de sa forme.

De son côté, dès l’annonce de sa non-sélection jusqu’à son rappel et son retrait forcé dimanche, Boivin aura vécu des émotions en montagnes russes.

Un privilège

«Tu n’es pas à Paris tant que tu n’y es pas. Ça fait encore plus réaliser à quel point nous sommes chanceux de terminer le Tour. Ce n’est pas facile, il y a plein d’obstacles. C’est dommage. J’aurais aimé qu’ils soient avec nous et ça gâche un peu la fête», a expliqué Hugo Houle, fier de cette 4e participation qui changera sa carrière.

Boivin ne se sentait pas bien dimanche et d’autres tests seront nécessaires. Dans son cas, des membres de sa famille devaient être présents à l’arrivée. Les deux coéquipiers de l’équipe Israel-Premier Tech ne se sont pas pointés à la fête.

Cette annonce est crève-cœur pour les deux cyclistes qui n’ont pas pu célébrer trois semaines d’efforts intenses.

Il s’agissait également d’une nouvelle perte pour l’équipe Israel-Premier Tech, réduite à trois coureurs seulement. Heureusement, le Tour est terminé.

Chris Froome et Simon Clarke ont quitté la course pour la même raison, alors que le Danois Jakob Fuglsang a abandonné sur blessure. Il restait donc Hugo Houle, Guy Niv et Krists Neilands.

En l’absence de ses deux amis, Houle a célébré avec Antoine Duchesne, dévoué lieutenant de Groupama-FDJ.

Sur la planète vélo, le Québec et le Canada n’ont jamais fait autant jaser que cette année.

«Je suis soulagé et fatigué de ces histoires de COVID. Avec Antoine, on a passé la ligne ensemble tranquillement. C’est un beau moment. Antoine était très fort. Il a fait un super Tour et je suis content pour lui.»

Plusieurs cas

Michael Woods, 35 ans, était 36e au classement général, à 2 h 20 min 50 s du maillot jaune Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma). Boivin, pour sa part, était 119e.

Woods s’était classé 3e de la 16e étape à Foix derrière son coéquipier Hugo Houle et le Français Valentin Madouas. Woods est le 17e coureur qui a dû quitter la course à cause du coronavirus. Après plusieurs accolades sur les Champs, les coureurs ont pu revoir parents et amis près de leur autocar respectif. Des réceptions privées étaient prévues par la suite en début de nuit.