CF Montréal

Une puissance européenne à Montréal?

Publié | Mis à jour

Les amateurs de soccer américains ont droit à la visite, cet été, de puissances européennes venues y disputer des tournois et matchs amicaux en prévision de leur saison.

Et certains de ces matchs sont disputés contre des clubs locaux de la MLS. On a vu le FC Barcelone rosser l’Inter Miami, notamment, mais on a aussi vu Charlotte, une équipe d’expansion de la MLS, soutirer une victoire à Chelsea.

C’est une sorte de tradition aux États-Unis, même si la COVID-19 l’a ralentie un peu ces dernières années.

Ces grosses écuries européennes ont cependant moins l’habitude de passer par le Québec et le Canada lors de ces préparations à l’étranger. On a vu le Real Madrid s’entraîner à Montréal, il y a quelques années, et l’Impact a aussi affronté Francesco Totti et l’AS Rome en 2016.

L’ancien capitaine Patrice Bernier était de la formation de l’Impact à l’époque, et il a apprécié l’expérience au point où il serait heureux de revoir d’autres clubs de cet acabit venir taper dans le ballon au Stade Saputo.

«Ce que j’aimerais, ce serait de voir ces matchs-là à Montréal», a-t-il insisté en avant-match du duel CF Montréal-D.C. United, samedi.

«Pourquoi ne fait-on pas partie de ce tournoi?, s’est-il ensuite interrogé. Qu’ils viennent faire un petit tour au nord pour qu’on voit ces grandes équipes se mesurer au talent local.»

Également sur le plateau, notre analyste Vincent Destouches s’est montré plus ambivalent, rappelant les difficultés que ces matchs peuvent occasionner pour les clubs de MLS qui eux, sont au cœur de leur saison.

Notre descripteur Frédéric Lord, lui, y est plutôt allé d’une suggestion que les patrons du CF Montréal devraient regarder de plus près...

Voyez le segment en vidéo principale.