Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Un match fou parmi tant d’autres...

Publié | Mis à jour

En croisant le marbre 28 fois contre les Red Sox de Boston, vendredi soir au Fenway Park, les Blue Jays de Toronto ont battu leur record d’équipe pour le plus grand nombre de points marqués au cours d’un match. Or, ce résultat s’ajoute à bon nombre de parties complètement folles disputées au fil des ans dans le baseball majeur, dont certaines ont eu lieu durant le présent siècle.

Les Braves à l’assaut des Marlins

Le 9 septembre 2020, soit il y a moins de deux ans, les Braves d’Atlanta avaient vaincu les Marlins de Miami par le pointage de 29 à 9. Puisque les Braves étaient alors à leur domicile, le Truist Park, ils avaient inscrit leurs 29 points en huit manches à l’attaque. Le club d’Atlanta avait donné le ton, dès la deuxième manche, avec une production de 11 points. Adam Duvall avait été le grand héros de cette rencontre, grâce à trois circuits et neuf points produits.

La «trentaine» pour les Rangers

En 2007, soit le 22 août à Baltimore, les Rangers du Texas avaient atteint le plateau des 30 points contre les Orioles. Étrangement, la formation texane avait été blanchie dans cinq de leurs neuf manches offensives. Les Rangers avaient cependant inscrit neuf points en sixième manche et 10 points en huitième, entre autres. Déjà en avance 24 à 3 avant un dernier tour au bâton, la troupe dirigée par le gérant Ron Washington avait ajouté six points en début de neuvième. Pointage final : 30 à 3.

Quelques faits saillants...

En plus d’inscrire 28 points, les Blue Jays ont frappé un record de 29 coups sûrs, vendredi soir, face aux Red Sox. Lourdes Gurriel fils a mené la formation torontoise avec six balles frappées en lieu sûr. Raimel Tapia, avec notamment un grand chelem à l’intérieur du terrain, a pour sa part produit six points, tout comme le receveur Danny Jansen. Le populaire Vladimir Guerrero fils a obtenu deux coups sûrs en quatre présences officielles au bâton avant d’être remplacé par Zack Collins.

- Historiquement, un match disputé entre les Colts de Chicago et les Colonels de Louisville, en 1897, s’était terminé 36 à 7 en faveur des Colts. Il s’agirait de l’ultime record dans l’histoire des ligues majeures aux États-Unis.