Crédit : AFP

Hockey

Hockey Canada: Tootoo et Parenteau coopéreront à l'enquête

Publié | Mis à jour

Plongé dans un nouveau scandale, Hockey Canada aura sans doute intérêt à s’asseoir avec l’ancien joueur de hockey Jordin Tootoo qui, visiblement, a été témoin de certains actes posés à Halifax durant le Championnat mondial de hockey junior de 2003.

À propos d’un présumé viol collectif, Tootoo a toutefois déjà laissé savoir, samedi, qu’il n’était pas au courant.

Le Québécois Pierre-Alexandre Parenteau, qui a assuré ne pas être impliqué, s'est pour sa part dit prêt à coopérer à l'enquête, tout comme l'avait fait précédemment Carlo Colaiacovo. Le cas de Tootoo demeure bien intrigant.

«J’ai été choqué de ce que j’ai entendu dans les médias et je vais coopérer pleinement à toute enquête», a mentionné celui-ci, via les réseaux sociaux.

Or, un passage disponible dans un livre publié par Tootoo a refait surface, vendredi, alors que l’organisation sportive, qui devait déjà composer avec un épineux dossier concernant une présumée agression sexuelle en groupe en 2018, a reconnu avoir été informé qu’un autre incident semblable se serait produit en 2003.

«Nous n’étions que des gamins dans le temps. Les choses que nous avons faites... Nous étions de jeunes hommes allumés sexuellement, peut-on lire dans le bouquin. Nous étions à Halifax et chaque fille sur place nous faisait de l’œil. Qu’est-ce tu fais dans ce temps-là? Allons en profiter! [Let’s start slaying these broads]. Et ce n’était pas juste de l’action d’une personne avec une autre. Quelques-uns des gars ramenaient des filles après les entraînements et allaient dans une des chambres. J’en ai assez dit.»

En toute honnêteté

Rappelons que Tootoo, qui faisait alors partie de la formation canadienne junior tout comme Parenteau et Colaiacovo, a disputé un total de 723 matchs en saison régulière dans la Ligue nationale de hockey. Il est aussi reconnu pour son implication dans les communautés autochtones.

«Mon livre traite de plusieurs expériences de ce tournoi alors que j’avais 19 ans et aussi de ma dépendance à l’alcool, qui a commencé quand j’en avais 14. Pour être totalement honnête avec moi-même et avec vous, je ne me souviens pas d’avoir su ou entendu quoi que ce soit à propos de l’incident en question durant ou après le tournoi», a réagi Tootoo, samedi.

L’attaquant a longtemps évolué avec les Predators de Nashville, de 2003 à 2012, avant de compléter sa carrière en portant les couleurs des Red Wings de Detroit, des Devils du New Jersey et des Blackhawks de Chicago.