Crédit : AFP

Cyclisme

Éviter la casse avant les Champs-Élysées

Publié | Mis à jour

(Sportcom) – Les coureurs avaient rendez-vous pour un contre-la-montre, samedi, à l’occasion de la 20e et avant-dernière étape du Tour de France. Pour la majorité d’entre eux, le mot d’ordre du jour était simplement de ne pas se laisser déjouer sur le parcours accidenté de 40,7 kilomètres.

Il ne s’agissait certes pas de la plus longue sortie de cette 109e édition de la Grande Boucle, mais les pièges étaient tout de même nombreux jusqu’à l’arrivée à Rocamadour.

«C’était une longue journée, même si c’était assez court en kilométrage», a lancé en riant Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), 97e du jour (+6 minutes et 51 secondes).

«On n’est pas nécessairement habitués à faire des sorties aussi longues en contre-la-montre et le parcours n’a vraiment pas aidé, a-t-il poursuivi. C’était long, les routes étaient granuleuses, il y avait beaucoup de trous, de virages et en plus, il faisait encore très chaud. C’était dur pour le corps, je suis bien content que ce soit fait!»

Au final, tous les participants encore dans la course ont pu boucler l’épreuve sans dommage, à commencer par les Québécois Hugo Houle et Guillaume Boivin. Les deux représentants d'Israel - Premier Tech ont levé le pied par mesure préventive et ils ont respectivement fini 88e (+6 minutes et 40 secondes) et 109e (+7 minutes et 13 secondes).

Quelques cyclistes avaient toujours des cartes à jouer au classement général provisoire, dont le sommet est demeuré inchangé au terme la journée de samedi. Comme ce fut souvent le cas depuis le début de l’événement, les membres de la Jumbo-Visma ont une fois de plus animé le spectacle en obtenant le doublé.

Encore Wout van Aert!

Le Belge Wout van Aert a signé son troisième triomphe de ce Tour en vertu d’un chrono de 47 minutes et 59 secondes, tandis que son coéquipier et détenteur du maillot jaune, le Danois Jonas Vingegaard, a pris la deuxième place avec 19 secondes de retard.

Pour sa part, le Slovène Tadej Pogacar a bataillé ferme pour réduire l’écart qui le séparait du meneur au classement général, mais il n’a pu faire mieux que le troisième temps de la séance (+27 secondes).

Jonas Vingegaard amorcera donc la dernière étape prévue dimanche avec une priorité de 3 minutes et 34 secondes sur le double champion en titre du Tour de France. Une arrivée au sprint est attendue à l’issue des 115,6 kilomètres de course qui mèneront les athlètes jusqu’aux Champs-Élysées.

Et enfin, la fête pourra commencer.