Crédit : Marc DesRosiers-Agence QMI

Alouettes de Montréal

Victoire des Alouettes à Ottawa: un soulagement et des sueurs froides

Les Alouettes ont plié, mais pas cassé

Publié | Mis à jour

Les Alouettes ont gagné contre le Rouge et Noir d’Ottawa. Cependant, comme on l’a vu à plusieurs reprises au cours des dernières années, ils se sont compliqué la vie alors que le match semblait dans la poche. 

Au cours de la semaine de préparation, les joueurs des Alouettes parlaient d’avoir l’instinct du tueur. Ils l’ont eu à au moins deux reprises jeudi contre le Rouge et Noir.

• À lire aussi: Les Alouettes remportent un match interminable

Ils se sont forgé des avances en jouant du football discipliné et bien organisé. Toutefois, ils ont bien failli se faire jouer un tour au final.

Avec une priorité de 14 points avec 10 minutes à jouer, les Alouettes voguaient vers une victoire assez facile. Tout le monde était prêt à fermer les livres. Toutefois, ils ont laissé l’adversaire se relever.

Crédit photo : Marc DesRosiers-Agence QMI

Les amateurs ont eu droit à un spectacle excitant dans les trois dernières minutes du quatrième quart. Ils étaient sur le bout de leurs sièges en voyant l’offensive du Rouge et Noir progresser vers la zone payante. Le match était en train de glisser entre les mains des Alouettes encore une fois.

Ils ont profité d’une passe échappée par Darvin Adams dans la zone des buts et du rappel de deux punitions par la LCF pour sortir vainqueurs de ce duel. On a pu voir le soulagement sur le visage de plusieurs membres de la formation montréalaise à la fin de celui-ci. Rien n’a été facile pour eux lors de ce premier tiers de la saison.

Une victoire importante pour les Montréalais alors qu’ils affrontent Hamilton la semaine prochaine avant une série aller-retour contre les champions en titre de la Coupe Grey, les Blue Bombers de Winnipeg. Une séquence qui s’annonce rude. S’ils remportent deux victoires, ils pourront dire mission accomplie.

Fin de match chaotique

On a été témoins d’une certaine confusion au niveau de l’arbitrage dans les trois dernières minutes de la rencontre. Ce n’était pas digne d’une ligne professionnelle.

Crédit photo : Photo Agence QMI, Marc DesRosiers

À deux reprises, des punitions ont été rappelées par le centre de commandement de la LCF. L’arbitre André Proulx ne savait plus où donner de la tête.

D’ailleurs, le responsable de l’écran géant l’a bien illustré en figeant une image du Québécois alors qu’il faisait un haussement d’épaules en regardant des joueurs. Proulx et les autres officiels n’ont pas bien paru lors de ces deux séquences.

Elles ont surtout cassé le rythme des locaux qui tentaient par tous les moyens de créer l’égalité. Pendant ce temps, la défensive des Alouettes a pu retrouver son souffle et finir le match sur une bonne note.

Un trio payant

Dès son embauche, Danny Maciocia a martelé qu’il voulait améliorer la qualité des joueurs canadiens au sein de son équipe. Lorsqu’on regarde son groupe de receveurs, il peut être fier de ses décisions.

Crédit photo : Photo Agence QMI, Marc DesRosiers

Hergy Mayala a disputé un fort match contre Ottawa. Il est en train de devenir une des cibles préférées de Trevor Harris. Son apport est une bonne façon de garder les défenses adverses sur les talons. Il permet à l’attaque d’être moins prévisible.

Kaion Julien-Grant est aussi une belle révélation depuis le début de la saison. À sa troisième campagne avec les Alouettes, il impressionne Anthony Calvillo et les autres entraîneurs. Avec les nouveaux traits hachurés, les Alouettes sont enfin en mesure d’exploiter sa vitesse.

Finalement, il ne faut pas oublier la recrue Tyson Philpot. Même s’il en est à ses premiers pas dans la LCF, l’ancien des Dinos de l’Université Calgary est en train une carte de visite très intéressante. Il a encore des choses à apprendre, mais il a un potentiel à exploiter.

Sur la ligne de mêlée

  • Anthony Calvillo a démontré beaucoup d’audace en utilisant Vernon Adams jr alors que les Alouettes se retrouvaient dans la zone payante au quatrième quart. Le quart a causé un revirement en échappant le ballon. Heureusement, le Rouge et Noir n’a pas été en mesure de profiter de cette opportunité.
  • Le nouveau secondeur Micah Awe a connu un excellent match contre son ancienne équipe. Il a notamment récupéré un ballon libre qu’il a ramené sur 68 verges au quatrième quart. Ce revirement a mené au touché gagnant des Alouettes. «Je me sentais comme dans un rêve, a-t-il expliqué. La dernière fois que j’ai réussi un touché, c’est en septième année. Je ne réalisais pas ce qui était en train d’arriver. Je n’ai pas inscrit mon premier touché, mais ça s’en vient.»
  • Le secondeur Tyrell Richards a quitté le terrain en boitant. Son cas sera réévalué par l’équipe médicale des Alouettes dans les prochains jours.
  • En distribuant le ballon, Trevor Harris a été en mesure de lancer le ballon à Jake Wieneke contre le Rouge et Noir. Le receveur américain a été plus engagé dans l’offensive montréalaise lors de cette rencontre. C’est un pas dans la bonne direction.
  • Avec une fiche de 0-6, le Rouge et Noir profite maintenant d’une pause de 10 jours avant son prochain jour. Est-ce que l’entraîneur-chef Paul LaPolice gardera son poste ? C’est la question que les médias d’Ottawa vont poser dans les prochains jours. Le Rouge et Noir a échappé trois victoires au cours de son premier tiers de saison. Khari Jones a été congédié pour moins que cela.