Crédit : Photo Agence QMI, Eduardo Lima

Alouettes de Montréal

Les Alouettes remportent un match interminable

Publié | Mis à jour

Les Alouettes ont remporté un match de fous, jeudi, à la Place TD. Le plus important, c’est qu’ils sont repartis d’Ottawa avec une victoire de plus à leur fiche.

Les hommes de Danny Maciocia ont été opportunistes pour signer un gain de 40 à 33 contre le Rouge et Noir. Il s’agit d’une deuxième victoire pour les Alouettes cette saison (2-4).

«C’est la meilleure façon de gagner dans notre cas, a souligné Maciocia après la rencontre. On a tout vécu au cours de ce match. C’est ça que nous avions besoin de vivre comme équipe.»

«C’est une victoire qui fait du bien.»

Le pointage n’indique pas l’allure du match. Le rythme a changé à plusieurs reprises. On a bien failli assister à un scénario identique de la rencontre contre Edmonton dans les dernières minutes.

Avec une avance de 14 points au quatrième quart, les Alouettes ont vu le Rouge et Noir orchestrer une remontée avec le touché de Caleb Evans. Les locaux ont été menaçants jusqu’à la dernière seconde du quatrième quart.

Fin de match interminable

Les deux dernières minutes ont été interminables. On a vu deux punitions décernées aux Alouettes qui ont été renversées par le centre de commandement de la LCF. Les Montréalais ont joué avec le feu sans se brûler.

«On a trouvé une façon de remporter le match, a mentionné Eugene Lewis, auteur d’un touché. C’est sûr que nous avons encore des choses à corriger. On voulait cette victoire autant qu’eux.»

«On espère qu’on pourra bâtir sur cette victoire. Je suis content des décisions du centre de commandement. Toutefois, on ne devrait pas laisser notre sort dans les mains des arbitres.»

Trevor Harris a été la bougie d’allumage à l’attaque. Il a complété 25 de ses 31 passes pour 341 verges avec deux touchés. Après un lent départ, il a trouvé ses repères et il a bien distribué le ballon à ses receveurs.

Difficile pour Worthy

Hergy Mayala a été le plus productif avec des gains de 102 verges par la passe et un majeur.

«C’est un bon match pour moi, a indiqué Mayala. Nous sommes des professionnels et la semaine prochaine sera complètement différente. Je veux être meilleur et constant comme cela toutes les semaines.»

Dominique Davis s’est démarqué avec trois touchés sur des faufilades à la porte des buts.

Le spécialiste des retours de bottés Chandler Worthy avait épaté la galerie depuis son arrivée à Montréal. Jeudi, ce fut tout le contraire.

Worthy a échappé deux bottés de dégagement en plus d’être victime d’un touché de sûreté. Il a été rabattu dans la zone des buts par le Québécois Antoine Pruneau. Une des pires performances pour un joueur de cette position dans les dernières années.

«L’équipe sur les lignes de côté croyait en ses moyens, a précisé Maciocia. On lui a dit qu’on lui faisait confiance malgré ses erreurs. On lui a dit qu’on allait récupérer ce qui venait d’arriver sur le terrain.»

Par contre, Worthy n’est pas le seul à blâmer. Les unités spéciales montréalaises ont connu un match difficile. Le retourneur Terry Williams a profité de plusieurs brèches pour placer sa formation en bonne position sur le terrain.