Crédit : Site officiel de la PHF.

Hockey

Hockey féminin: un plafond salarial de 750 000 $

Publié | Mis à jour

La Premier Hockey Federation (PHF), circuit de hockey féminin ayant récemment octroyé une équipe d’expansion à Montréal, a dévoilé jeudi sa nouvelle politique de diffusion des salaires, précisant que chaque équipe devra respecter un plafond de 750 000 $.

L’entente conclue entre la ligue et son association des joueuses offrira la possibilité aux athlètes d’autoriser ou non la divulgation de leur rémunération. 

• À lire aussi: Hockey féminin: une équipe de la PHF à Montréal

Les sept clubs pourront accorder des contrats de deux ans et des hockeyeuses auront la chance d’obtenir un boni de signature équivalent à 10 % de la valeur totale du pacte.

Actuellement, 71 patineuses détiennent une entente en prévision de la prochaine campagne et 18 d’entre elles ont accepté de rendre publique l’information quant à leur paie. Arrière par excellence de la PHF durant la dernière saison, Dominique Kremer, des Beauts de Buffalo, touche ainsi 65 000 $.

«Il s’agit d’un autre pas important pour la croissance et le développement de la PHF. Cela reflète bien la collaboration existant entre la direction de la ligue, nos athlètes, l’Association des joueuses, le comité des gouverneurs et la commissaire», a déclaré celle-ci, Reagan Carey, par voie de communiqué.

«La transparence concernant les salaires peut aider à établir des standards dans notre industrie et aider autrui dans son propre processus de négociation. Toutefois, chaque cas de joueuse est unique et nous comprenons que ce n’est pas tout le monde qui souhaite publiciser ses informations personnelles», a de son côté mentionné la présidente de l’Association, Nicole Corriero.

Le 12 juillet, la PHF a confirmé l’arrivée d’une équipe à Montréal et celle-ci disputera ses joutes au Centre 21.02 à Verdun. Kevin Raphaël, que plusieurs peuvent voir à l’écran de TVA Sports, agira comme président.