Alouettes de Montréal

Un ancien des Alouettes déballe son sac

Publié | Mis à jour

Patrick Levels a toujours été franc lorsqu’il portait les couleurs des Alouettes. Il n’a pas changé d’un iota même s’il évolue maintenant avec le Rouge et Noir d’Ottawa.

On a voulu connaître les raisons de son départ de l’organisation montréalaise durant la saison morte. Avec une cagoule d’hiver sur la tête en pleine canicule, sa réponse ne s'est pas fait attendre.

«Tu veux vraiment aborder cela?», a-t-il répondu à l’auteur de ces lignes.

Il ne s’est pas défilé et il a poursuivi dans la même lignée.

«Danny (Maciocia) a décidé de me remplacer sans me mettre au courant. J’ai appris que je ne serais pas de retour par d’autres joueurs. C’était une fin merdique.»

«Je suis maintenant avec Ottawa et je suis heureux d’être avec le Rouge et Noir. C’est une belle expérience jusqu’à maintenant.»

Aucune discussion

Levels n’a pas eu de discussion pour un retour avec les Alouettes. Une situation qu’il déplore amèrement.

«Ce n’était pas une question d’argent, a ajouté Levels. Nous n’avons même pas eu de pourparlers. C’est dommage.»

Après une bonne saison en 2019 à Montréal, Levels a signé un contrat avec les Tiger-Cats de Hamilton. Puis, après avoir été libéré par la formation ontarienne durant la pandémie, il est revenu avec les Alouettes la saison dernière.

«Je voulais finir le travail que nous avions commencé en 2019. Nous avions un excellent groupe de joueurs. On avait une fondation solide en place. Parfois, certaines décisions ne tournent pas toujours en ta faveur.»

Levels n’a pas garanti une victoire de son équipe, le Rouge et Noir, contre les Alouettes. Il n’est pas tombé dans le même piège que lors des dernières éliminatoires.

Toutefois, on peut s’attendre à ce qu’il soit affamé lorsqu’il sautera sur le terrain de la Place TD. Il ne serait pas surprenant qu’il lance quelques invectives à l’endroit de Maciocia et des joueurs adverses durant le match. C’est sa spécialité.

«Je veux m'améliorer toutes les semaines. Je suis encore en train de trouver mes repères avec les autres joueurs de l'équipe. Je vais me présenter sur le terrain avec l’intention de tout donner.»

Histoire de plafond salarial

De son côté, le directeur général Danny Maciocia a voulu réagir aux propos de son ancien joueur.

«On avait un plafond salarial à respecter, a-t-il souligné. Il (Levels) gagnait un bon salaire et on avait des choix à faire.»

«Par exemple, on a décidé de ramener des joueurs comme Eugene Lewis et un paquet d’autres. À l’interne, le groupe d’entraîneurs était d’avis qu’Adarius Pickett avait les habiletés pour le remplacer avec un contrat moins lourd.»

«On voit Pickett à long terme avec nous. Ça n’a rien à avoir avec la qualité du jeu de Levels ou de ses déclarations.»