Crédit : Thierry Laforce / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Déjà un sentiment d’urgence pour les Alouettes

Publié | Mis à jour

OTTAWA - Les Alouettes se retrouvent déjà dans une position inconfortable après leurs cinq premiers matchs de la saison. Ils ne jouent pas à la hauteur des attentes. Les hommes de Danny Maciocia tenteront de retrouver leurs repères, jeudi soir, alors qu’ils affrontent le Rouge et Noir d’Ottawa à la Place TD.

Les entraîneurs et les joueurs auront des choses à prouver contre un rival de la section Est. Même si on est encore au mois de juillet, il s’agit d'un match de la plus haute importance.

Par contre, les Alouettes doivent se méfier du Rouge et Noir qui est toujours à la recherche de sa première victoire cette saison (0-5). Ce sont deux formations qui ont échappé des rencontres qu’elles auraient dû gagner.

«On doit être concentrés sur la tâche qu’on doit exécuter, a mentionné Eugene Lewis. Il faut être disciplinés du début à la fin du match. Il faut être animés par un sentiment d’urgence.»

«Il faut comprendre dans quelle situation nous sommes et ce que nous devons faire pour nous en sortir. Il faut arrêter de parler et exécuter sur le terrain.»

On peut s’attendre à un match très serré entre ces deux formations.

«Je m’attends à un match très physique, a mentionné Danny Maciocia. C’est une rencontre où les deux équipes vont tout donner. Les matchs contre nos rivaux de l’Est ont toujours une certaine importance au classement.»

L’offensive doit rouler

Cette semaine, l’offensive devra produire du début à la fin. Lors du match contre Edmonton, les Alouettes ont inscrit seulement un touché en deuxième demie. Ils n’ont pas été capables d’enfoncer le dernier clou dans le cercueil.

«On doit exécuter nos jeux, a précisé Lewis. Lorsque nos entraîneurs appellent ton numéro, tu dois être en mesure de réussir les gros jeux.»

«C’est aussi une question de volonté entre les deux équipes. On devra être celle qui est la plus affamée. On sait que le Rouge et Noir va vouloir sortir en force en raison de leur fiche.»

Le quart Trevor Harris sera le partant. Il a connu de bonnes séquences la semaine dernière, mais il a été victime d’interceptions à de mauvais moments. Anthony Calvillo a travaillé avec lui durant les entraînements afin d’éliminer les déchets dans son jeu.

Au niveau collectif, les coordonnateurs montréalais ont répété le mot discipline à toutes les sauces avant, pendant et après les entraînements. Les pénalités ont fait mal aux Alouettes depuis le début de la saison.

Avec quelques mouchoirs en moins sur le terrain, ils vont améliorer leurs chances de remporter leur deuxième victoire en 2022.

Le Rouge et Noir affamé

De son côté, les sourires ne sont pas nombreux chez le Rouge et Noir. Il a encaissé une autre défaite crève-cœur la semaine dernière contre les Tiger-Cats à Hamilton.

Le botteur Lewis Ward a raté de peu un placement de 54 verges avec quelques secondes à faire au match. La marmite commence à bouillir à Ottawa. Les décisions de l’entraîneur-chef Paul LaPolice ne font pas toujours l’unanimité.

La formation ottavienne aimerait bien savourer une première victoire avec le passage des Alouettes.

«Le passé, c’est le passé. On ne doit pas regarder en arrière de nous, a souligné Antoine Pruneau. On ne peut pas revenir sur ces matchs qu’on a perdus par quelques points, mais on peut certainement apprendre de cela.»

«La clé pour nous sera de finir en force. On sait que le match peut se jouer dans les dernières minutes. On devra trouver la force et l’énergie pour gagner ce match-là.»