Crédit : Photo d'archives

Soccer

Les joueurs canadiens forment leur association

Publié | Mis à jour

À quatre mois de la Coupe du monde de 2022, l’Association canadienne de soccer (ASC) est plongée dans la tourmente, au point où les joueurs ont décidé de se regrouper au sein d’une unité syndicale.

Tous les joueurs qui ont évolué avec l’équipe masculine depuis le 1er janvier 2021 se sont vu remettre une carte pour joindre l’Association des joueurs de l’équipe nationale masculine de soccer du Canada (CMNSTPA).

Des 50 joueurs qui ont reçu une carte d’adhésion, 47 l’ont déjà signée, a indiqué Mark-Anthony Kaye à TSN, vendredi.

Ce n’est pas une première dans le monde du soccer canadien puisque l’équipe féminine possède sa propre association depuis 2016.

Salaires

La situation trouve ses origines dans les sommes que les joueurs recevront pour leur qualification à la Coupe du monde, mais surtout celles qu’ils recevront pour leur participation au tournoi.

Les joueurs ont également soulevé des doutes quant à la gouvernance de l’Association canadienne de soccer, qui est présidée par Nick Bontis.

Parlons d’abord d’argent. C’est d’ailleurs ce point qui est à la source de la grève des joueurs qui a mené à l’annulation du match amical contre le Panama, à Vancouver, le mois dernier.

Après s’être qualifiés pour le Qatar, en mars dernier, les joueurs ont convenu de se séparer une somme d’un million de dollars.

Quelle part ?

Mais où ça coince vraiment, c’est la façon dont seront répartis les 10 M$ que Canada Soccer doit recevoir de la FIFA pour sa qualification à la Coupe du monde.

Les joueurs ont demandé à recevoir 40 % du montant après impôts, ce à quoi l’Association a répondu que c’était impossible en raison de la politique voulant que les hommes et les femmes soient payés équitablement.

Canada Soccer a donc fait une offre à 30 %, que les joueurs qualifient de trop basse. Derrière tout ça, il y a le fait que l’Australie versera 40 % aux joueurs et que les États-Unis ont indiqué que c’est 90 % de la somme qui ira à leurs représentants.

Il a été impossible de discuter avec des joueurs de l’équipe nationale en raison du calendrier de la MLS. Une demande d’entrevue auprès de Canada Soccer est restée sans réponse.

Rappelons que plus tôt cette semaine, les joueurs et joueuses des équipes nationales ont émis un long communiqué conjoint afin de demander à Sports Canada de mener une enquête sur la gouvernance de Canada Soccer.