Crédit : Andréanne Lemire/Agence QMI

NASCAR

NASCAR Pinty's: Lacroix s'impose à Toronto

Publié | Mis à jour

Kevin Lacroix a profité vendredi d’une première relance au cinquième tour de la course pour prendre la tête et ne plus jamais la quitter dans les rues de Toronto.

Le pilote de Saint-Eustache a su résister à la menace constante d’Andrew Ranger, remportant ainsi la deuxième victoire de sa carrière dans la Ville Reine, au terme des 35 tours de piste. Louis-Philippe Dumoulin les a accompagnés sur le podium lors de cette cinquième étape de la saison en Série NASCAR Pinty’s.

La domination québécoise s’est donc poursuivie à Toronto. Depuis la venue de la série canadienne, les sept épreuves ont toutes été gagnées par des représentants de la Belle Province. C’est aussi la troisième fois de suite que les pilotes québécois monopolisent les trois marches du podium.

«Je savais qu’Andrew Ranger la voulait, cette victoire, a raconté le vainqueur. Il a connu des malchances en ce début de saison. Mais je suis resté concentré, sans vouloir trop pousser pour ménager la mécanique et les pneus.»

«Je devais juste m’assurer de maintenir l’écart jusqu’à la fin.»

Par cette victoire — sa seconde en 2022 —, Lacroix prend la tête au championnat devant Marc-Antoine Camirand, lequel a dû se contenter du neuvième rang après avoir été relégué en queue de peloton avant le départ, pour avoir utilisé des pneus non conformes lors de la séance de qualifications.

Lacroix est d’ailleurs le seul à avoir remporté deux victoires cette année.

Pas d’erreur

Parti en position de tête, Ranger a cédé les commandes à Lacroix en espérant une erreur de sa part... qui n’est jamais venue.

«J’ai bien tenté de le déstabiliser, mais il n’a pas bronché, a expliqué Ranger. Il a fait une belle course, sans me donner la chance de le doubler, surtout vers la fin. Mais je suis quand même très heureux de cette deuxième place.»

Le pilote de Roxton Pond compte trois victoires dans les rues de Toronto.

Dumoulin avait lui aussi le sourire aux lèvres.

«C’est sûr que j’aurais voulu me battre pour la première place, mais cette présence sur le podium fait du bien autant à moi qu’à notre équipe. C’est rassurant pour la suite des choses.»

Guénette brillant

À sa première course de la saison, Alex Guénette a pour sa part brillé en ralliant l’arrivée au sixième rang, tout juste derrière Alexandre Tagliani (5e).

Parmi les autres Québécois, Louis-Philippe Montour s’est classé 8e, devant Jean-Philippe Bergeron (13e), Ray Courtemanche fils (15e), Dexter Stacey (19e) et Wallace Stacey (20e).