Crédit : AFP

NFL

Les Texans closent officiellement le chapitre Watson

Publié | Mis à jour

Même s’ils ont échangé le quart-arrière Deshaun Watson aux Browns de Cleveland au mois de mars, les Texans de Houston étaient toujours liés indirectement au pivot, eux qui faisaient face à des poursuites de la part de 30 femmes dans le dossier d’inconduite sexuelle contre Watson. C’est toutefois chose du passé puisque l’organisation texane en est arrivée à des ententes à l’amiable avec les 30 plaignantes.

L’avocat des victimes, Anthony Buzbee, a révélé que le dossier était clos par voie d'un communiqué sur lequel a mis la main le Washington Post, vendredi. Il n’a toutefois pas précisé les détails de chaque entente, préférant garder le tout confidentiel.

Toutes ces femmes reprochaient au club de la NFL d’avoir ignoré le comportement du joueur derrière le centre, et ce, même s’il était au courant de ce qui se passait.

«Je ne ferai aucun commentaire sur les allégations ou le rôle présumé des Texans dans cette affaire, outre qu’il y a un énorme contraste entre la façon de gérer cette situation de la part des Texans et la façon de gérer le tout de la part de l’équipe juridique de Watson», a indiqué Buzbee.

Même s’ils ont préféré régler le tout hors cour, les Texans ont continué de plaider leur innocence dans ce dossier, stipulant qu’ils ignoraient les gestes de Watson.

«Même si notre organisation n’avait aucune connaissance des inconduites sexuelles reprochées à Deshaun Watson, nous avons intentionnellement choisi de régler le tout à l’amiable, peut-on lire dans le communiqué des Texans. Ceci n’est pas une façon d’admettre de quelconque manière que nous sommes dans le tort, mais plutôt une prise de position pour dénoncer toutes formes d’inconduite sexuelle.

«Nous espérons que cette résolution permettra de tourner la page pour les gens impliqués, nos partisans et la communauté de Houston. En tant qu’organisation, nous tournons désormais notre attention vers le futur et ferons tout en notre possible pour assurer le respect entre tous.»

Si les Texans ont pu passer à autre chose, Watson, lui, est toujours au cœur du scandale. Même s’il a réglé 20 dossiers à l’amiable plus tôt cette année, quatre ne sont toujours pas résolus. En plus d’attendre le dénouement de ces dossiers, Watson attend une réponse de la part d’une agente disciplinaire engagée conjointement par la NFL et son Association des joueurs, qui devrait décerner une suspension au quart-arrière après une audience qui aura duré trois jours.