SPO-ALOUETTES-CONFÉRENCE DE PRESSE-DANNY MACIOCA

Crédit : Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Alouettes de Montréal

Alouettes : Danny Maciocia est fier de la besogne abattue

Publié | Mis à jour

À quelques heures de son premier match sur les lignes de côté après avoir pris le poste d’entraîneur-chef par intérim des Alouettes de Montréal, Danny Maciocia s’est dit fier du travail que son groupe d’entraîneurs et que ses joueurs ont fait avant la visite des Elks d’Edmonton.

Ce jeudi, au Stade Percival-Molson, les Moineaux renoueront avec l’action pour la première fois depuis que le congédiement de Khari Jones, le 6 juillet.

«J’ai apprécié la façon dont nos joueurs ont travaillé cette semaine, a déclaré Maciocia, mercredi. Ils ont fait beaucoup d’efforts, que ce soit sur le terrain ou lors des séances vidéo. J’ai vu une équipe qui était concentrée à 100%. Sur le terrain, nous avons pratiqué avec le bon tempo pendant trois journées consécutives.»

Le Montréalais de 55 ans a également souligné l’importance de renouer rapidement avec le succès. Son club détient une fiche de 1-3, mais occupe tout de même le deuxième échelon de la pitoyable section de l’Est.

«Il reste 14 matchs à notre saison et c’est complètement ouvert dans l’Est. Tous les matchs sont importants et j’espère que la semaine prochaine, on dira que nous voulons obtenir une deuxième victoire consécutive.»

Ce sont présentement les Argonauts de Toronto qui trônent au sommet dans cette section, en vertu d’un dossier de 1-2. Le Rouge et Noir d’Ottawa et les Tiger-Cats de Hamilton n’ont toujours pas de victoire en quatre sorties...

Anthony Calvillo aux commandes

Contrairement à ce qu’avait dit Maciocia en début de semaine, c’est finalement Anthony Calvillo qui appellera les jeux en offensive contre les Elks et pour le reste de la saison. Il s’agissait d’une responsabilité qui appartenait précédemment à Jones.

«Après notre première réunion de la semaine, nous voulions changer un peu la façon dont nous gérions l’attaque. La personne qui était le plus à l’aise, c’était Anthony.»

L’entraîneur des quarts-arrière chez les «Als» avait fait le même boulot en 2015, lors de ses premières expériences comme «coach» à Montréal. Disons simplement que ce ne fut pas un grand succès.

«Il a énormément appris dans les dernières années. Tous les entraîneurs, nous connaissons des moments difficiles en début de carrière», a souligné Maciocia, en ajoutant que Calvillo a ensuite fait ses classes avec les «Argos» et les Carabins de l’Université de Montréal.

«Il a énormément appris avec ces expériences, a affirmé le DG. L’impression qu’il me donne, c’est qu’il est beaucoup plus confiant. C’est beau à voir. Aussi, quand les joueurs remarquent que leur entraîneur est en confiance, ça les inspire.»

Un premier départ pour Tyrell Richards

La visite des Elks d’Edmonton aura une signification particulière pour Tyrell Richards, puisque l’athlète des Alouettes de Montréal obtiendra son premier départ en carrière à titre de secondeur.

Le tout premier choix du dernier repêchage de la Ligue canadienne de football prendra la place de Tre Watson à l’intérieur. Ce dernier a été libéré par les «Als» la semaine dernière, après avoir causé de la bisbille avec des coéquipiers et un entraîneur pendant la dernière rencontre du club.

Watson sera tout de même au Stade Percival-Molson pour ce rendez-vous, puisqu’il a depuis été embauché par les Elks.

Toujours chez les secondeurs, le Québécois Brian Harelimana obtiendra un troisième départ consécutif. Il occupera de nouveau le poste de Chris Ackie, toujours incommodé par une blessure.

Finalement, c’est le porteur de ballon Walter Fletcher qui amorcera le match comme partant. Il s’agit d’une première pour l’Américain depuis que Danny Maciocia a fait son acquisition des Elks à la mi-juin. Le poste était auparavant occupé par le Canadien Jeshrun Antwi, et ce, depuis la grave blessure qu’a subie William Stanback au premier match de la saison.