Crédit : AFP

Tennis

Rebecca Marino revient dans le top 100, 10 ans plus tard

Publié | Mis à jour

La route aura été longue, mais la joueuse de tennis canadienne Rebecca Marino est finalement de retour dans le top 100 de la WTA, après plus de 10 ans.

Lors de la plus récente mise à jour du classement, lundi, l’athlète de 31 ans pointait au 99e échelon. Elle a pu monter au classement malgré le fait que le tournoi de Wimbledon n’octroyait aucun point cette année. Puisqu’elle n’avait pas participé à l’édition 2021 de ce tournoi du grand chelem, Marino n’avait aucun point à défendre, tandis que la majorité de ses rivales en ont perdu pour cette raison.

Marino n’avait pas intégré le top 100 depuis le 19 février 2012.

La Torontoise performe particulièrement bien dans les moments importants depuis le début de l’année 2021 et c’est l’une des raisons qui lui ont permis de revenir parmi les meilleures de son sport.

En six tournois du Grand Chelem auxquels elle s’était inscrite, Marino a accédé au tableau principal à cinq occasions, elle qui a réussi à obtenir son billet en gagnant tous ses matchs de qualifications quatre fois sur cinq tentatives. Lors de la plus récente édition de Wimbledon, elle n’a même pas eu besoin de passer par cette étape, signe de sa progression au fil des années.

Une longue ascension

Perçue comme l’un des plus beaux espoirs du tennis canadien au début des années 2010, elle qui a même atteint le 38e rang mondial à un certain moment, Marino s’est éloignée du sport en 2013, alors qu’elle n’avait que 22 ans. Elle évoquait l’épuisement comme la raison de ce retrait.

Après avoir annoncé son retour en 2017, Marino a disputé un premier tournoi en 2018, alors qu’elle pointait au 917e rang mondial. Elle a d’ailleurs gagné ses 19 premiers duels à son retour, remportant trois titres au passage. La Canadienne a fait un impressionnant bond dès sa première saison de retour sur le circuit de la WTA. Elle a conclu 2018 en 215e place, gagnant cinq tournois au total cette année-là.

C’est seulement à partir de 2021 que sa progression s’est poursuivie, après que la pandémie de la COVID-19 ait forcé l’arrêt des activités de plusieurs événements sportifs partout dans le monde, dont les tournois de tennis.

Ces nombreux succès en tournois du grand chelem, ainsi que sa performance à l’Omnium Banque Nationale de Montréal, où elle a atteint le troisième tour en 2021, avant de baisser pavillon devant Aryna Sabalenka, lui ont permis de revenir parmi les meilleures représentantes de l’unifolié.