Crédit : Photo AFP

Repêchage de la LNH

Un repêchage important pour l’avenir du Kraken

Publié | Mis à jour

Après une première saison difficile, le Kraken de Seattle devrait avoir un futur plus radieux dans la Ligue nationale de hockey. L’équipe mise notamment sur le présent repêchage, qui se tient à Montréal, pour bâtir son avenir.

La journée de vendredi pourrait être particulièrement intéressante pour le Kraken, qui détient quatre choix de deuxième ronde (35e, 49e, 60e et 64e). En plus de sa propre sélection, la formation de Seattle compte sur celles qui appartenaient aux Predators de Nashville, aux Maple Leafs de Toronto et aux Panthers de la Floride.

C’est l’ancien attaquant Robert Kron qui est le directeur du recrutement chez le Kraken, tandis que Mike Dawson fait partie des recruteurs ayant scruté, entre autres, les espoirs de la Ligue junior de l’Ontario et de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il était évidemment important pour eux de voir les jeunes à l’œuvre à de nombreuses reprises pour les évaluer.

«Je ne crois pas qu’il y ait un nombre précis de fois où on doit voir un joueur, mais ça peut être de cinq à 15 occasions, dépendamment de l’athlète, a statué Kron, sur le site web du Kraken. Ensuite, avec tout ça, il y a la technologie qui est disponible. Nous avons les vidéos, au besoin, pour creuser davantage.»

Beniers: un joueur prometteur

Déjà, en 2021, le Kraken avait été en mesure de construire via le repêchage en sélectionnant l’attaquant Matty Beniers au deuxième rang, derrière le défenseur Owen Power, appelé pour sa part par les Sabres de Buffalo.

Beniers, 19 ans seulement, a d’ailleurs déjà pris part à 10 matchs avec le Kraken, la saison dernière, récoltant au passage neuf points. Avec l’université du Michigan, l’attaquant a inscrit 43 points, dont 20 buts, en 37 rencontres. Le défenseur Ryker Evans, qui a disputé les quatre dernières saisons avec les Pats de Regina, dans la Ligue junior de l’Ouest, a pour sa part été choisi en deuxième ronde (35e au total) au repêchage de 2021. Il sera à surveiller après avoir engrangé 61 points en 63 matchs, la saison dernière, dans la même formation que l’espoir Connor Bedard, qui sera de la prochaine cuvée.

Une profondeur à bâtir

Cette fois, en 2022, le Kraken avait le quatrième choix au total, jeudi soir, mais les sélections de deuxième tour pourraient représenter la profondeur de l’équipe d’ici quelques années.

C’est avec un dossier de 27-49-6 que le Kraken a conclu sa première saison, en 2021-2022, terminant au dernier rang de la section Pacifique. Cette fiche saura assurément s’améliorer et peut-être assez rapidement si le club fait des choix judicieux, vendredi, au repêchage.