Crédit : AFP

NFL

Aaron Rodgers garde le sourire, malgré tout

Publié | Mis à jour

Le départ de quelques-unes de ses cibles favorites pendant la saison morte est loin de décourager le quart-arrière des Packers de Green Bay Aaron Rodgers, qui se dit impressionné par les attributs des jeunes receveurs de passes de l’organisation.

Le numéro 12 a vu Davante Adams partir vers Las Vegas, où il évoluera pour les Raiders. Puis, Marquez Valdes-Scantling portera l’uniforme des Chiefs de Kansas City. 

Cependant, l’équipe du Wisconsin a compensé ces pertes par les sélections de Romeo Doubs et de Christian Watson au dernier repêchage de la NFL, les deux hommes étant choisis respectivement aux 134e et 32e rangs. De plus, Samori Toure, appelé au septième tour, pourrait brouiller les cartes dans la formation.

«Physiquement, ils ont réellement attiré l’attention, les trois d’entre eux, a déclaré Rodgers au balado "The Pat McAfee Show". Ils ont tous été choyés par la nature. Certes, les deux premiers au repêchage, Doubs et Watson, sont plus gros, sauf que le choix de septième ronde a également beaucoup de coffre. Ce sera excellent, je pense.»

Avec la présence de Sammy Watkins, Randall Cobb et Allen Lazard au sein du groupe de receveurs, Green Bay peut espérer continuer d’amasser les verges par la voie des airs, aux dires de Rodgers.

«Prenez donc tous une bonne respiration et faites confiance au temps que nous aurons au camp. Fiez-vous à notre personnel d’entraîneurs, aux liens qui seront tissés et aux gars qui se retrouveront dans le vestiaire pour aider les plus jeunes», a-t-il tenu à mentionner.

Crédit photo : AFP

Une défense qui aidera tout le monde

Aussi, le joueur par excellence du circuit Goodell des deux dernières années croit que le prochain camp d’entraînement représentera un sérieux test pour les recrues, car elles auront à montrer leur savoir-faire contre une défensive étanche.

«Afin de voir à quoi ressemble la NFL, il n’y a pas meilleure méthode d’enseignement que d’affronter nos trois meilleurs demis de coin, Jaire Alexander, Eric Stokes et Rasul Douglas, a considéré le quart-vedette, qui se montre ainsi optimiste quant aux succès collectifs des Packers. J’aime l’allure et le jeu de notre défense. [...] Elle causera bien des maux à l’offensive adverse, ce qui sera bien pour nous.»

Grâce notamment aux performances d’Adams, le pivot a récolté 4115 verges et 37 touchés l’an passé, permettant aux siens de terminer avec un dossier de 13-4, le meilleur de la NFL. Toutefois, le club a subi l’élimination au deuxième tour contre les 49ers de San Francisco.