Repêchage de la LNH

Pierre Dorion n'exclut rien

Agence QMI et TVA Sports

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Pierre Dorion, a indiqué mercredi qu’il avait tenu plusieurs discussions avec des équipes de la Ligue nationale de hockey à propos de son choix de premier tour au repêchage 2022, le septième au total.

C’est ce qu’il a précisé pendant un point de presse organisé la veille de la présentation de la première ronde de l’encan amateur au Centre Bell.

Voyez le point de presse en vidéo principale.

«Il y a eu beaucoup de discussions, non seulement au sujet du choix numéro sept, mais aussi pour d'autres choix qui pourraient être eu jeu, a-t-il déclaré. Ce n'est pas un secret, nous tentons d’améliorer notre équipe et nous essayons d’amener des joueurs avec une certaine feuille de route, une certaine expérience.»

«Plusieurs équipes» ont appelé, a précisé l’homme de hockey franco-ontarien, avant d’indiquer que s’il doit finalement utiliser ce choix lors du repêchage, ce sera pour prendre «un défenseur top quatre ou un attaquant top six».

Dorion a aussi indiqué qu’il entend être actif sur le marché des joueurs autonomes durant l’été, estimant que l’équipe est en meilleure position que l’an dernier.

«Si on peut en attirer, on aimerait ça, on va faire de fortes propositions à quelques-uns», a-t-il révélé, avant de se montrer très prudent au sujet du vétéran Claude Giroux, qui sera joueur autonome cet été et qui vient de la région.

Giroux «appartient à une autre équipe, je ne vais pas commenter là-dessus», a-t-il simplement rappelé, avec un sourire en coin.

Des discussions avec le CH?

Par ailleurs, Dorion n’a pas exclu de réaliser une transaction avec les Canadiens de Montréal, même si ceux-ci sont des rivaux de section.

«J’ai toujours eu une bonne relation avec Kent (Hughes) et Jeff (Gorton), lorsque Jeff était à New York et Kent, comme agent, a-t-il expliqué. On a fait beaucoup de contrats ensemble, j’ai beaucoup de respect pour ce que ces deux monsieurs font. Si c’est un échange qui peut aider les deux équipes, c’est sûr qu’on va le considérer sérieusement.»

La formation ottavienne n’exclut donc rien, elle qui mise sur plusieurs jeunes joueurs au sein de son effectif. Par ailleurs, Dorion a précisé que si un hockeyeur russe était disponible et suffisamment attrayant à ses yeux, son groupe évaluera la situation au moment propice.

Enfin, le directeur général a tenu à remercier l’attaquant Colin White, dont le contrat a été racheté par l’organisation récemment.

«Son niveau de performance n’était probablement pas là où il le voulait, et il ne jouait pas au niveau qu’on espérait, a-t-il expliqué. On lui souhaite la meilleure des chances. On a d’autres joueurs qui peuvent prendre ce rôle.»

SEGMENT SUR LES SÉNATEURS D'OTTAWA -