Alouettes de Montréal

Maciocia congédie Jones et prend sa place

Publié | Mis à jour

Le propriétaire des Alouettes de Montréal Gary Stern avait prévenu, avant même le début de la saison, qu’il ne resterait pas les bras croisés bien longtemps si son équipe amorçait la saison sur une mauvaise note. Le premier pion de l’échiquier est tombé, mercredi, alors que l’entraîneur-chef Khari Jones s’est fait montrer la porte de sortie.

C’est d’ailleurs le directeur général Danny Maciocia qui assumera le rôle par intérim, et ce, jusqu’à la conclusion de la saison 2022.

«Ce genre de décision est toujours difficile à prendre, mais elle était nécessaire à nos yeux. Il valait mieux la prendre tôt dans la saison, alors qu'il reste encore du temps», a affirmé Maciocia, par voie de communiqué.

Cette décision survient quelques jours après une gênante défaite de 41 à 20 face aux Roughriders de la Saskatchewan, au Mosaic Stadium. Avec ce revers, les Moineaux affichent ainsi un dossier de 1-3.

Face à l’équipe de l’Ouest, le club de Jones a été complètement dominé dès le retour de la pause de la mi-temps. L’indiscipline a également été un facteur important dans cette défaite et est une composante qui nuit à la formation montréalaise depuis un bon moment déjà.

Jones occupait par ailleurs les fonctions de coordonnateur à l’attaque chez les «Als». Depuis le début des hostilités dans la Ligue canadienne en 2022, son attaque n’a inscrit que six touchés, dont seulement deux via la voie des airs.

Une question de temps

Jones écoulait la dernière année de son contrat en 2022, lui qui était entré en poste avant l’embauche de Maciocia. Cela laissait présager qu’il serait le premier à prendre la porte, advenant un mauvais début de saison.

L’homme de 51 ans avait été nommé à ce poste moins d’une semaine avant le début de la campagne 2019, après le congédiement de Mike Sherman. Il avait maintenu un impressionnant dossier, dans les circonstances, de 10-8, bon pour la deuxième place dans l’Association de l’Est cette saison-là . Les Alouettes avaient toutefois baissé pavillon dès le premier tour éliminatoire.

Jones a repris le collier en 2021, la saison 2020 ayant été annulée en raison de la COVID-19. Durant cette saison écourtée, il a maintenu une fiche de 7-7, ce qui a valu à l’organisation montréalaise le troisième rang de l’Est et une autre participation aux séries éliminatoires. Une fois de plus, elle s’est vu montrer la porte de sortie dès son premier match.

Avant d’arriver à Montréal, comme coordonnateur à l’attaque, en 2018, Jones avait aussi occupé quelques postes au sein des groupes d’entraîneurs des Tiger-Cats de Hamilton, des Roughriders et des Lions de la Colombie-Britannique.

Outre son expérience d’entraîneur, Jones possède aussi quelques années d’expérience derrière la cravate, en tant que joueur, lui qui a été le quart-arrière des Tiger-Cats de Hamilton, des Blue Bombers de Winnipeg, des Stampeders de Calgary et des Lions. En 130 matchs, il a complété 57,1% de ses relais, pour 21 383 verges et 145 passes de touché, contre 104 interceptions.

Barron Miles aussi

L’entraîneur-chef Khari Jones n’est pas le seul à avoir perdu son emploi chez les Alouettes de Montréal mercredi, puisque le coordonnateur en défensive Barron Miles a aussi pris la porte.

Embauché en 2020, à titre d’entraîneur des demis défensifs, l’ancien maraudeur étoile de la Ligue canadienne de football (LCF) est très proche de Jones.

L’unité défensive des Alouettes a été dominante qu’une seule fois cette saison. Sans être mauvaise, elle a terriblement manqué de constance. Après quatre matchs, elle se classe à l’avant-dernier rang du circuit pour les verges accordées au sol (427) et les majeurs via des jeux aériens (5).

Avant de devenir entraîneur en 2010, chez les Lions de la Colombie-Britannique, Miles a disputé 12 saisons dans la LCF, dont six dans l’uniforme des Alouettes. Il occupe le deuxième rang de l’histoire du circuit pour les interceptions et a été introduit au Temple de la renommée du football canadien en 2018.

C’est Noel Thorpe qui remplacera Miles. L’homme de 52 ans effectuera un autre retour avec les «Als», son troisième séjour à vie avec l’organisation. Il occupera le rôle de coordonnateur défensif, en plus de s’occuper des demis défensifs.