Crédit : AFP

Wimbledon

Wimbledon: la 103e joueuse mondiale passe en demi-finales

Publié | Mis à jour

Tatjana Maria connaît le tournoi de sa vie à Wimbledon. 

L’Allemande de 34 ans s’est qualifiée pour les demi-finales grâce à une victoire de 4-6, 6-2 et 7-5 contre sa compatriote Jule Niemeier.

C’est la première fois de sa carrière que Maria atteint cette étape en 46 tournois du Grand Chelem. Pas mal pour une joueuse qui était classée 279e à la WTA au terme de la dernière saison.

Maria est en train d’écrire une belle histoire à Wimbledon. En plus de ses excellentes performances sur le terrain, elle démontre aussi qu’elle est une bonne mère pour ses deux enfants.

Avant chacun de ses matchs, elle donne une leçon de tennis à sa fille. 

«Être mère de deux enfants, c’est la chose la plus importante de ma vie, a mentionné Maria. Rien ne va changer. Je sais que c’est fou de me retrouver en demi-finale de Wimbledon, mais je demeure une maman.»

«C’est ma meilleure performance en Grand Chelem. Mon meilleur résultat ici a été une participation au troisième tour. J’ai toujours su à l’intérieur de moi que je pourrais réaliser ce type de performance.» 

Jabeur rejoint Maria

Maria a maintenant rendez-vous avec son amie tunisienne Ons Jabeur, N.2 mondiale, qui a battu la Tchèque Marie Bouzkova (66e) 3-6, 6-1, 6-1.

«Je suis très, très heureuse, surtout que ça se soit passé sur ce court que j'adore, a commenté la joueuse de 27 ans après le match. Je savais qu'elle me ferait travailler sur chaque point, et je suis contente de m'être réveillée dans le deuxième set, puis d'avoir très bien joué dans le troisième.»

«Tatjana, je l'aime, c'est une grande amie. C'est ma partenaire de barbecue!», a lancé Jabeur a propos de Maria. 

Elle est la quatrième joueuse africaine à atteindre les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem dans l'ère Open, après les Sud-africaines Annette du Plooy (Roland-Garros 1968), Yvonne Vermaak (Wimbledon 1983) et Amanda Coetzer (Open d'Australie 1996 et 1997, Roland-Garros 1997).

Jabeur avait déjà atteint les quarts à Wimbledon l'an dernier.

Cette année, elle arrivait invaincue sur gazon après son titre à Berlin et avait passé les quatre premiers tours en moins de cinq heures au total, sans céder le moindre set.

La Tunisienne compte désormais 35 victoires cette saison, et seule la N.1 mondiale Iga Swiatek, battue au troisième tour à Wimbledon, a fait mieux (44).