Crédit : Capture d'écran, Youtube

Tennis

Une défaite et une valise perdue pour Jaden Weekes

Publié | Mis à jour

Les voyages forment la jeunesse. C’est une expression qui colle bien au Montréalais Jaden Weekes.  

L’athlète de 17 ans a quitté la maison, le 20 mai dernier, pour un voyage de plusieurs tournois chez les juniors. Toutefois, l'une de ses valises déposées à l’aéroport Montréal-Trudeau ne s’est jamais rendue à destination.

Elle serait demeurée à Montréal pendant six jours. Puis, la précieuse valise a finalement traversé l’océan Atlantique, mais elle n’a pas encore été retrouvée. C’est à l’image de la gestion des bagages à l’aéroport montréalais au cours des dernières semaines. 

«On ne l’a toujours pas retrouvée, a confirmé Jaden Weekes dans un excellent français. Il n’y a rien de nouveau. Tout ce qu’ils savent, c’est que ma valise est rendue à l’aéroport Heathrow. 

«À notre arrivée, ma première valise est sortie rapidement, mais la deuxième n’est jamais venue. On a attendu pendant deux heures pour être sûrs. Les personnes au bureau des réclamations ne savaient pas ce qui s’était passé.

«Ça s’ajoutait à notre vol qui avait été annulé la veille de notre départ pour des problèmes techniques. C’est le premier voyage où j’ai eu autant de problèmes.»

Dans cette valise, Weekes avait des équipements précieux. Il y avait deux paires de chaussures conçues pour les matchs sur gazon et une machine pour tendre le cordage de ses raquettes. 

Il a dû réagir rapidement. Il avait un match dès le lendemain. 

«Je jouais à Nottingham. J’ai commandé une paire de chaussures sur un site britannique et je l’ai reçue à temps pour mon match.»

Défaite au deuxième tour

Sur le terrain, Weekes a été éliminé au deuxième tour à Wimbledon, mardi. Il s’est incliné en deux manches au compte de 7-5 et 7-6 (4) devant le Croate Mili Poljicak, troisième favori. 

«Je voulais gagner ce match-là pour passer au tour suivant, a mentionné le gaucher, qui est classé 21e à la Fédération internationale de tennis (ITF). Poljicak a bien joué. Mon service a été problématique. 

«Je n’ai pas eu un taux d’efficacité sur ma première balle. Ça m’a empêché d’avoir des points faciles. Il fallait que je travaille plus fort pour gagner mes points. 

«Mon adversaire servait vraiment bien, et il était capable de m’attaquer sur mes deuxièmes balles. C’est ça qui a fait la différence.»

Pour le reste de l’été, Weekes participera à plusieurs tournois de type «challenger» au Canada. Il devrait être en action à ceux de Winnipeg, Vancouver et Granby.