Alouettes de Montréal

Tre Watson se trouve déjà du boulot

Publié | Mis à jour

L’ancien secondeur des Alouettes de Montréal Tre Watson n’aura pas été un joueur autonome très longtemps. Au lendemain de sa libération par les Moineaux, l’athlète de 25 ans a apposé sa signature au bas d’un contrat avec les Elks d’Edmonton.

L’Américain pourrait donc affronter son ancienne équipe assez rapidement puisque les Elks seront en visite au Stade Percival-Molson le 14 juillet.

En 2022, à sa deuxième campagne avec les «Als», Watson connaissait de bonnes performances, lui qui a totalisé 17 plaqués et un sac du quart en quatre matchs, mais ses nombreuses frasques durant les matchs ont forcé l’état-major à le libérer.

Il avait entre autres été expulsé du match contre les Argonauts de Toronto, lors de la deuxième semaine d’activités de la Ligue canadienne de football, après avoir volontairement marché sur le joueur de ligne offensive Dejon Allen.

«Montréal, tout ce que je peux dire, c’est merci, a rédigé le secondeur sur son compte Twitter. Tu resteras à jamais l’endroit où j’ai pu faire revivre ma carrière et ça représente beaucoup pour moi. Tout arrive toujours pour une raison et malgré tout, c’est ce qu’il y a de mieux pour moi.»

Selon le média spécialisé «3 Down Nation», Watson a aussi eu une prise de bec avec un joueur et un entraîneur de l’organisation montréalaise lors de leur plus récente défaite, par la marque de 41 à 20 face aux Roughriders de la Saskatchewan, samedi.