Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes: pas de changement d’entraîneur... pour le moment

Publié | Mis à jour

En date de mardi, Khari Jones était toujours l’entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, mais disons que le pilote ne doit pas dormir confortablement sur ses deux oreilles présentement.

Les «Als» connaissent un début de saison décevant, eux qui n’ont connu le bonheur de la victoire qu’à une seule occasion en quatre sorties. Ce n’est pas un secret que Jones est sur la code raide, alors que son le contrat doit prendre fin à la conclusion de la présente campagne.

Cette semaine, les Moineaux n’ont pas de match. Le moment aurait pu être opportun pour effectuer un changement d’entraîneur-chef. Le directeur général Danny Maciocia ne semble toutefois pas encore prêt à prendre une telle décision.

«Nous ne sommes pas rendus là», a affirmé le DG, lorsque rejoint au bout du fil entre deux réunions.

«Nous cherchons des solutions à l’interne. J’ai eu plusieurs discussions avec Khari pour comprendre ce que nous devons changer. Nous travaillons fort pour redresser la situation.»

Rien pour rassurer Jones concernant son avenir à long terme avec le club...

Maciocia déçu

Maciocia n’est évidemment pas très heureux de se retrouver dans cette situation après quatre matchs. Sur papier, sa formation peut rivaliser avec n’importe quelle autre équipe du circuit canadien. Elle ne parait cependant pas être capable d’atteindre son plein potentiel.

«Il n’y a personne ici qui est satisfait de notre début de saison. Nous nous attendions à mieux et à avoir une meilleure fiche», affirme sans gêne le DG.

«Nous avons échappé quelques victoires. Il y a eu aussi un manque de discipline pendant certains de nos affrontements», a-t-il ensuite analysé.

La dernière partie des Moineaux, un revers de 41 à 20 contre les Roughriders en Saskatchewan, a mis en lumière un certain manque d’engagement de la part des joueurs.

«Nous étions en avance 13 à 11 après les deux premiers quarts. Nous sommes revenus de la pause de la mi-temps et ils [les Roughriders] ont inscrit 21 points sans riposte au troisième quart», a rappelé Maciocia.

«Ils nous ont dominés dans tous les aspects du jeu, particulièrement sur la ligne de mêlée», a-t-il déploré.

Bref, la pente semble plutôt complexe à remonter chez les Alouettes et il ne faudra pas être surpris de voir l’entraîneur-chef payer le prix si des correctifs ne sont pas apportés dès le prochain rendez-vous du club de la Belle Province. Celui-ci aura lieu le 14 juillet, quand les Elks d’Edmonton seront de passage au Stade Percival-Molson.

- Par ailleurs, Maciocia a indiqué que le porteur de ballon William Stanback pourrait effectuer un retour au jeu en octobre, voire même en septembre, si sa remise en forme se déroule rondement. Le joueur vedette a dû être opéré à la cheville gauche, après s’être blessé lors du premier match de la saison.