Crédit : Photo AFP

Wimbledon

Wimbledon: Kyrgios retrouve les quarts, huit ans plus tard

Publié | Mis à jour

Nick Kyrgios, 40e mondial, a livré un match sérieux lundi et s'est qualifié pour les quarts de finale de Wimbledon en battant l'Américain Brandon Nakashima (56e) 4-6, 6-4, 7-6 (2), 3-6, 6-2.

«J'ai besoin d'un grand verre de vin ce soir, c'est certain!», a lancé l'Australien, assagi par rapport à son match précédent contre Stefanos Tsitsipas, qui s'était déroulé dans une ambiance électrique.

L'athlète de 27 ans, qui atteint pour la deuxième fois les quarts à Wimbledon, après 2014 à sa première participation, et pour la troisième fois dans sa carrière (il s'était aussi qualifié aux Internationaux d'Australie de 2015), tentera de se hisser pour la première fois dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem en affrontant le Chilien Cristian Garin (43e).

Ce dernier s'est défait lundi de l'Australien Alex de Minaur (27e) au super bris d'égalité du cinquième set, 2-6, 5-7, 7-6 (3), 6-4, 7-6 (16) au terme d'un bras de fer de 4h34.

Samedi, Kyrgios était sorti vainqueur d'un huitième de finale bouillant face à Tsitsipas (5e), qui avait valu 10 000 dollars d'amende au Grec et 4000$ à l'Australien.

Mais face à Nakashima, il a pu s'appuyer sur un très bon premier service (35 as), a réussi à surmonter une douleur musculaire au niveau de l'épaule droite (il s'est fait masser plusieurs fois aux changements de côté dans le 3e set), et a maîtrisé ses nerfs.

Tout juste a-t-il eu quelques petits mots avec ses proches dans la quatrième manche où une baisse d'efficacité au service justement lui a fait perdre le set.

«Évidemment que j'essaye de passer ma première balle!», a-t-il notamment crié depuis sa chaise en direction de son coin juste après s'être fait briser dans ce troisième set pour être mené 3-4.

Il a ensuite saboté la fin de la manche et le match aurait pu basculer. Mais au contraire, Kyrgios a su reprendre le contrôle et s'est rapidement envolé dans la quatrième manche.

«Son niveau n'a jamais baissé, mais mon niveau dans les matchs en cinq sets est assez bon. Je n'ai jamais perdu en cinq sets ici», a commenté Kyrgios.

Après ses demi-finales à Stuttgart et à Halle, il signe ainsi sa 11e victoire sur gazon de la saison, soit deux de mieux que le deuxième joueur le plus prolifique sur cette surface cette année, Matteo Berrettini.  

Nadal dominant 

Plus tard dans la journée, Rafael Nadal, 4e mondial, a dominé sans grande frayeur le Néerlandais Botic van de Zandschulp (25e) 6-4, 6-2, 7-6 (6).

Il affrontera au prochain tour l'Américain Taylor Fritz (14e).

Alors qu'il dominait de la tête et des épaules et qu'il servait pour le match à 5-3 dans le troisième set, l'Espagnol de 36 ans s'est laissé embringuer dans un bris d’égalité... mais pas dans un quatrième set, même s'il lui a fallu quatre balles de match pour conclure.

«Je continue sur la bonne voie. C'est un match très positif contre un très bon adversaire qui a beaucoup progressé, a commenté Nadal. Être en quarts de finale ici pour la huitième fois, après trois ans sans être venu, ça fait très plaisir, surtout avec tout ce qu'il s'est passé ces derniers temps.»

Vainqueur du Majeur sur gazon en 2008 et 2010, Nadal est en quête d'un 23e titre du Grand Chelem, après avoir déjà remporté cette année les Internationaux d'Australie et Roland-Garros.

Mais il est sous la menace d'une douleur récurrente à un pied, qui ne semble toutefois pas l'avoir gêné depuis le début de la compétition. 

Autres résultats:

  • Christian Garín (CHI) bat Alex De Minaur (AUS/N.19) 2-6, 5-7, 7-6 (7/3), 6-4, 7-6 (10/6)
  • Taylor Fritz (USA/N.11) bat Jason Kubler (AUS) 6-3, 6-1, 6-4