Crédit : Photo tirée du site du Phénix

LHJMQ

Tomas Lavoie choisi premier sans suspense

Publié | Mis à jour

Cette ronde initiale du repêchage de la LHJMQ n’a pas donné droit à un grand suspens comme celui attendu dans la Ligue nationale à Montréal, jeudi. Avec la première sélection, les Eagles du Cap-Breton ont jeté leur dévolu lundi sur le défenseur Tomas Lavoie, classé tout en haut par le centre de soutien au recrutement.

Lavoie, 6 pi 3 et 190 lb, est un produit du Collège Esther-Blondin dont le style de jeu, malgré ses 1 ans, est comparé à celui de Noah Dobson, des Islanders de New York.

«Je peux apporter beaucoup d’offensive, mais aussi faire le travail en défensive lorsque c’est nécessaire», a expliqué Lavoie, dans le cadre de l’émission spéciale que tenait la LHJMQ pour cette séance de sélection.

Un encan qui, pour la troisième année de suite en raison de la pandémie de COVID-19, se déroulait de façon virtuelle.

Toutes les équipes étaient réunies dans leur propre bunker, souvent dans leur amphithéâtre, comme celui des Remparts de Québec au Centre Vidéotron.

Qu’à cela ne tienne, le Cap-Breton, qui avait obtenu le premier choix grâce au fameux boulier, avait décidé de rendre la soirée spéciale pour son nouveau venu, qui a pu rencontrer des anciens de l’organisation comme Pierre-Luc Dubois et Drake Batherson.

Chez les Eagles, il y avait consensus autour du choix de Lavoie, qui était «un incontournable», a déclaré le recruteur en chef de l’équipe, Patrick Leblond.

«C’est un défenseur format géant, qui patine très bien et qui a un très bon lancer», a énuméré M. Leblond.

Une première en 27 ans

Deuxième équipe à appeler un joueur, les Tigres de Victoriaville ont opté pour le gardien de 15 ans Gabriel D’Aigle, des Gaulois de Saint-Hyacinthe.

Le dernier gardien à avoir été sélectionné à ce rang par une équipe du circuit Courteau est un certain Roberto Luongo... il y a 27 ans.

Un fait d’armes que le jeune hockeyeur de 6 pi 3 po originaire de Sorel-Tracy a qualifié «d’impressionnant», tout en se réjouissant d’aboutir aussi «proche [de la maison] et dans une belle organisation».

Le pari Boisvert

Si les Remparts ne détenaient aucun choix de premier tour cette année, les Saguenéens de Chicoutimi, eux, en possédaient pas moins de quatre (dont le 18e, qui appartenait initialement à Québec).

Avec la troisième sélection au total, le directeur général Yanick Jean a repêché l’attaquant rimouskois Maxim Massé, qui portera l’uniforme des grands rivaux de l’équipe de sa ville natale.

Et avec le 12e sélection, Jean a pris le risque de choisir Sacha Boisvert, un prometteur attaquant de Trois-Rivières qui était classé troisième au palmarès de cette séance de sélection.

Boisvert évolue toutefois aux États-Unis depuis deux saisons et il est déjà engagé auprès d’une formation de la USHL, ce qui signifie que les chances de le voir au Saguenay sont très minces.

Idem pour Xavier Veilleux, que Chicoutimi a choisi 16e.

Les rondes 2 à 14 du repêchage de la LHJMQ se tiennent mardi, à compter de 9 h.

Choix du premier tour

1. Cap-Breton - Tomas Lavoie, défenseur

2. Victoriaville - Gabriel D’Aigle, gardien

3. Chicoutimi - Maxim Massé, attaquant

4. Baie-Comeau - Justin Poirier, attaquant

5. Rimouski (de Val-d’Or) - Spencer Gill, défenseur

6. Rouyn-Noranda - Bill Zonnon, attaquant

7. Halifax (de Moncton) - Owen Phillips, défenseur

8. Blainville-Boisbriand - Éliot Litalien, attaquant

9. Rimouski (de Drummondville) - Quinn Kennedy, attaquant

10. Baie-Comeau (de Rimouski) - Julien Lanthier, défenseur

11. Cape-Breton (de Halifax) - William Shields, attaquant

12. Chicoutimi (de Shawinigan) - Sacha Boisvert, attaquant

13. Cap-Breton (Chicoutimi) - Thomas Desruisseaux, attaquant

14. Moncton (Gatineau) - Adam Fortier-Gendron, défenseur

15. Rimouski (de Sherbrooke) - Anthony Paré, défenseur

16. Chicoutimi (de Saint-Jean) - Xavier Veilleux, défenseur

17. Val-d’or (de Charlottetown) - Nathan Brisson, attaquant

18. Chicoutimi (de Québec) - Jérémy Leroux, attaquant