Crédit : AFP

Wimbledon

Novak Djokovic met fin au rêve de Tim van Rijthoven à Wimbledon

Publié | Mis à jour

Novak Djokovic a accédé aux quarts de finale de Wimbledon pour la 13e fois de sa carrière, dimanche, alors qu’il battu Tim van Rijthoven en quatre manches.

Le Serbe l’a emporté par la marque de 6-2, 4-6, 6-1 et 6-2. Par chance, il a été en mesure de finir la rencontre avant le couvre-feu de Wimbledon soit 23h, heure de Londres.

Si le duel a fini aussi tard, c’est en raison de la cérémonie du centenaire du court central qui a commencé à 13h30, heure de Londres. Une situation évitable.

Pour revenir au match, van Rijthoven a chèrement vendu sa peau. Il a offert du jeu solide surtout lors de la deuxième manche. Il a subi son premier revers sur gazon cette année.

Par contre, Djokovic était trop fort. Lorsque le sextuple champion a ouvert la machine, son adversaire n’a jamais été en mesure de suivre le rythme.

«Ce fut un match difficile, a souligné Djokovic. Je ne l’avais jamais affronté et j’ai eu besoin de temps pour m’ajuster à son style. Il a une belle touche.»

En quarts de finale, Djokovic affrontera l’Italien Jannik Sinner qui a eu le dessus sur l’Espagnol Carlos Alcaraz (6-1, 6-4, 6-7(8), 6-3).

Encore Maria

Chez les femmes, l’Allemande Tatjana Maria a poursuivi son parcours de rêve avec une victoire contre la Lettone Jelena Ostapenko, 12e favorite.

Après avoir perdu la première manche, Maria est revenue en force en remportant les deux dernières (5-7, 7-5 et 7-5). Il s’agit de la troisième tête de série qu’elle élimine après la Grecque Maria Sakkari et la Roumaine Sorana Cirstea.

«C’est incroyable, a mentionné Maria. Je me sens très bien et je n’ai pas de mots pour décrire les sentiments qui m’animent. C’est très spécial.

En quarts de finale, elle affrontera sa compatriote Jule Niemeier qui a vaincu la Britannique Heather Watson (6-2 et 6-4).

«C’est une belle journée pour le tennis allemand, a ajouté Maria. Ça veut donc dire qu’il y aura une Allemande en demi-finale.»

Kyrgios et Tsitsipas à l’amende

On a été informés que Stefanos Tsitsipas et Nick Kyrgios avaient été mis à l’amende pour leurs actions et leurs paroles durant leur duel de samedi.

Tsitsipas a reçu une amende de 10 000 $ pour avoir frappé la balle en direction des spectateurs. Il a perdu son sang-froid alors que son adversaire était en train de prendre l’ascendant dans la rencontre.

Quant à Kyrgios, il a été soulagé de 4000 $ pour langage abusif. Il s’agit de la deuxième amende de l’Australien à Wimbledon. Elle s’ajoute à celle de 12 000 $ qu’il a reçu après son match de premier tour.

La fin d’une tradition

Les organisateurs du tournoi de Wimbledon ont mis fin à une longue tradition alors qu’ils ont présenté des matchs hier. Traditionnellement, cette journée permettait aux terrains gazonnés d’avoir un répit et aux joueurs d’obtenir une journée de congé.

Par contre, ça provoquait un horaire chargé le lundi. Wimbledon était le dernier tournoi majeur à procéder de cette façon. Les avancées technologiques pour la réparation des terrains ont permis aux dirigeants du All England d’être confortables dans leurs décisions.

La Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire Giuliana Olmos ont été éliminées au troisième tour du tournoi du double féminin. Les troisièmes favorites ont perdu 6-3 et 6-4 contre la paire américaine de Danielle Collins et Desirae Krawczyk.

Cependant, Dabrowski s’est repris en double mixte avec son partenaire, l’Australien John Peers. Le duo, quatrième favori, est passé au troisième tour avec un gain de 4-6, 6-3 et 6-0 contre la paire brésilienne composée de Bruno Soares et Beatriz Haddad Maia.