Crédit : Photo Jean-François Racine

Tour de France

Tour de France: «C’est excitant pour la suite» -Hugo Houle

Sportcom

Publié | Mis à jour

La 109e édition du Tour de France débutait vendredi à Copenhague, au Danemark, et il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour voir un premier rebondissement à la mythique course. Le Belge Yves Lampaert (Quick-Step Alpha Vinyl) en a surpris plusieurs, incluant lui-même, en remportant le contre-la-montre de 13,2 kilomètres pour trôner au sommet du classement général provisoire après la première étape.

Lampaert s’est élancé alors que son compatriote Wout Van Aert (Jumbo-Visma) était aux commandes de l’épreuve depuis un bon moment et personne ne semblait pouvoir le déloger. Lampaert a réussi un parcours sans faute pour devancer Van Aert par cinq secondes. Il n’a pas été inquiété par la suite.

« J’étais sur le parcours en même temps que Lampaert. Il a été très impressionnant et je pense qu’il a fait ouvrir des yeux avec cette performance. Il est un compétiteur très solide, ce n’est pas une surprise pour moi, mais je ne pense pas que plusieurs observateurs l’avaient dans leur top-5 avant la course », a commenté le Québécois Hugo Houle.

Sous un ciel nuageux et sous des averses à certains moments, Houle (Israel – Premier Tech) a été le meilleur Québécois de la journée en terminant à 47 secondes du gagnant, ce qui lui vaut la 40e place. Houle a également été le meilleur cycliste du jour d’Israel – Premier Tech. Son coéquipier Guillaume Boivin a quant à lui pris le 129e rang (+1 minute 26 secondes).

« J’ai produit un très bon effort aujourd’hui (vendredi) et je me suis super bien senti sur le parcours. Il fallait être prudent dans les virages, le circuit était mouillé et j’ai dû faire attention. Je ne jouais pas la victoire, donc j’ai été conservateur. C’est excitant pour la suite », a expliqué Houle, qui participe à son quatrième Tour de France.

De son côté, Antoine Duchesne (Groupama – FDJ) donnait les premiers coups de pédales de sa carrière au Tour de France. Il a terminé au 105e échelon (+1 minute 14 secondes).

« Tout s’est bien passé ! Je suis vraiment content que le Tour soit lancé. Les derniers jours étaient longs en attendant que tout se mette en marche. La météo était difficile, je ne voulais pas prendre de risque inutile et j’ai fait de bons efforts dans les lignes droites. Je suis prêt pour la suite », a affirmé Duchesne.

Encore au Danemark

La Grande Boucle demeure au Danemark pour la deuxième étape qui sera présentée samedi alors qu’un parcours de 202,2 kilomètres est au programme entre Roskilde et Nyborg.

« L’objectif est de demeurer près de Jakob Fuglsang pour lui donner les meilleures chances pour le classement général. On y va comme ça pour les premiers jours et on réévaluera notre stratégie par la suite », a conclu Hugo Houle.  

Olivia Baril pousse sa coéquipière au cinquième rang

La Québécoise Olivia Baril et ses coéquipières de la formation Valcar – Travel & Service ont travaillé d’arrache-pied pour leur meneuse Chiara Consonni afin de lui permettre d’être au plus fort de la course pour la victoire lors de la première étape du Tour d’Italie, vendredi.

Consonni a finalement terminé la journée en cinquième place. La victoire est revenue à l’Italienne Elisa Balsamo (Trek – Segafredo) dans un sprint à 103 cyclistes.

« On faisait le sprint pour Chiara aujourd’hui et elle a malheureusement terminé cinquième. On vise toujours, toujours la victoire d’étape et rien de moins », a déclaré Baril en entrevue avec Sportcom.

La cycliste de Rouyn-Noranda a fini sa journée de travail au sein du peloton de tête, au 68e rang.

« Mon objectif était de dépenser le moins d’énergie possible, comme la plupart des autres filles qui visent un bon rang au classement général, afin d’arriver le plus en forme possible dans les courses en montagnes », a-t-elle ajouté.

De son côté, Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-TIBCO-SVB) a terminé à 22 secondes du groupe de tête en 104e place.

Balsamo vent Faulkner

Avec sa victoire du jour, Elisa Balsamo occupe le sommet du classement général provisoire, elle qui avait terminé au deuxième rang lors du prologue présenté la veille. L’Américaine Kristen Faulkner (BikeExchange – Jayco) pointe au deuxième rang (+4 secondes), tout juste devant sa coéquipière australienne Georgia Baker (+8 secondes).

La deuxième étape du Giro sera disputée samedi sur 113,4 kilomètres entre Cala Gonone et Olbia.