Crédit : AFP

MLB

Russell Martin applaudi par les partisans torontois

Publié | Mis à jour

Le Québécois Russell Martin a été accueilli avec classe par l’organisation des Blue Jays de Toronto, vendredi, pour effectuer le lancer protocolaire avant le match face aux Rays de Tampa Bay.

Si l’invitation lui était envoyée dans le cadre de la Fête du Canada, Martin était par ailleurs accompagné sur le terrain du Rogers Centre par quelques jeunes joueurs québécois sélectionnés par Baseball Québec sans oublier sa famille, dont ses enfants Emmy et Eva. Une vidéo, avec son ancien coéquipier Jose Bautista à la narration, avait par ailleurs été préparée.

«Je suis peut-être biaisé, mais mon favori était ici à Toronto. Plus la situation était importante et plus l’enjeu était grand, Russ devenait meilleur», a alors décrit Bautista, avant une séquence laissant les Québécois Jacques Doucet et Rodger Brulotte décrire un circuit.

Martin, 39 ans, a officiellement annoncé sa retraite du baseball, en mai dernier. Durant sa carrière de 14 saisons, il a notamment porté les couleurs des Jays entre 2015 et 2018. Le receveur a aussi évolué pour les Dodgers de Los Angeles, les Yankees de New York et les Pirates de Pittsburgh. 

 

Naturellement, Martin a eu droit à un bel accueil de la part des partisans torontois de même que des témoignages d'anciens coéquipiers. À sa première campagne avec les Blue Jays, en 2015, le Québécois avait réussi un sommet personnel de 23 circuits en une saison. En quatre ans avec le club, il a totalisé 66 longues balles, présentant une moyenne au bâton de ,225 et un taux de présences sur les sentiers de ,336. Martin avait surtout pris part aux éliminatoires deux fois avec les Jays, atteignant à chaque occasion la série de championnat de la Ligue américaine.

Celui qui avait l’habitude d’attrapé des lancers protocolaires a ainsi pu en lancer un cette fois, à l’endroit du jeune receveur Gabriel Moreno, qui porte d’ailleurs l’ancien numéro 55 de Martin.

«Je lui ai dit qu’il restait encore plusieurs coups sûrs dans ce chandail», a d’ailleurs lancé Martin, dont les propos ont été repris par le Toronto Sun.

Et que les amateurs se le tiennent pour dit, Martin n’est plus l’athlète qu’il était. L’ancien receveur ne pourrait pas enfiler l’uniforme pour une quelconque compétition, que ce soit pour les Jays ou encore pour représenter le Canada, lui qui se concentre désormais sur sa carte de pointage au golf et sa famille.

«Je ne suis vraiment plus en forme. Autant j’aimerais me dire que je serais capable, je serais loin de pouvoir jouer, a admis Martin. Et j’ai trop de respect pour tous les gars qui passent plusieurs heures à s’entraîner durant la saison morte. Ils sont des voitures de course bien ajustées et je suis un vieux camion décrépit», a imagé l’ancienne

Bientôt au Stade Canac

Après les Blue Jays, l’organisation des Capitales de Québec a par ailleurs annoncé son intention d’honorer Russell Martin, le vendredi 8 juillet, au Stade Canac.

Le Québécois, dont la carrière dans le baseball professionnel sera soulignée, fera cette fois le lancer protocolaire avant le match contre les Boulders de New York.