Crédit : Photo d'archives, Ben Pelosse

LNH

Les Bruins confirment l'embauche de Montgomery

Publié | Mis à jour

La situation est un brin ironique : c’est un natif de Montréal, soit Jim Montgomery, qui se retrouve désormais à la barre des ennemis jurés du Canadien, les Bruins de Boston.

Les Bruins ont officiellement nommé Montgomery comme 29e entraîneur-chef de leur histoire, vendredi. Dans le passé, le club de Boston avait déjà fait appel aux Québécois Pat Burns et Steve Kasper, entre autres, tandis que le Franco-Ontarien Claude Julien était l’entraîneur-chef lors de la plus récente conquête de la Coupe Stanley, en 2011.

«Jim possède un historique de gagnant, et au travers du processus d’entrevue, il a démontré sa capacité à établir une relation avec différents types de joueurs, tout en étant en mesure de leur demander de jouer dans un style spécifique, a vanté le directeur général Don Sweeney. Nous sommes excités de voir Jim laisser son empreinte sur notre équipe.»

Montgomery, qui a aussi brièvement porté les couleurs du Canadien comme joueur en 1995 après avoir été obtenu des Blues de St. Louis en retour de Guy Carbonneau, possède effectivement un curriculum vitae bien rempli à titre d’entraîneur. Il a dirigé les Stars de Dallas entre 2018 et 2020, en plus d’occuper un rôle d’adjoint pour les Blues de St. Louis de 2020 à 2022.

Avant de faire le saut dans la Ligue nationale, Montgomery avait aussi été à la barre de plusieurs différents programmes scolaires américains, dont celui des Pioneers de l’Université de Denver, dans la NCAA, entre 2013 et 2017.

De retour sur la bonne voie

Maintenant âgé de 53 ans, Montgomery se retrouve à Boston avec sa femme Emily et ses enfants, JP, Colin, Ava et Olivia. Sur une note personnelle, il y a lieu de rappeler que l’homme avait dû suivre un programme de désintoxication pour consommation d’alcool en janvier 2020. Il avait été congédié par les Stars, le mois précédent, pour «conduite inappropriée».

«Perdre mon emploi d’entraîneur-chef des Stars a été un "wake-up call"», avait-il alors mentionné, avouant avoir eu un mode de vie destructeur.

À titre de joueur, Montgomery avait disputé un total de 122 matchs dans la Ligue nationale, répartis sur six saisons avec les Blues, le Canadien, les Flyers de Philadelphie, les Sharks de San Jose et les Stars. Il a amassé 34 points, entre 1993 et 2002.

Succéder à Cassidy

Derrière le banc des Bruins, Montgomery vient en relève à Bruce Cassidy, congédié au début du mois de juin après avoir mené la formation du Massachusetts vers une fiche de 51-26-5, ce qui leur a valu la première place des équipes repêchées dans l’Association de l’Est. Les Bruins ont toutefois baissé pavillon en sept matchs face aux Hurricanes de la Caroline au premier tour éliminatoire.

Le natif de Montréal aura ainsi la mission de préserver la séquence des Bruins, qui ont participé aux séries lors des six dernières saisons. Il tentera aussi de les ramener en finale de la coupe Stanley, où les «Oursons» avaient échoué en sept matchs face aux Blues, en 2019.