Canadiens de Montréal

Joueurs autonomes: plusieurs candidats réalistes pour le CH

Publié | Mis à jour

Kent Hughes en sera à un premier marché des joueurs autonomes à titre de directeur général des Canadiens de Montréal à compter du 13 juillet prochain, lui qui occupait précédemment le rôle d’agent de joueur. Saura-t-il mettre à profit ses vastes contacts au sein de la planète hockey?

Rappelons-le, avant de succéder à Marc Bergevin, Hughes représentait plusieurs gros noms du circuit Bettman: Patrice Bergeron, Kristopher Letang et Anthony Beauvillier, entre autres. 

Bien que le lien est facile à faire entre le nouvel état-major du Tricolore et les tant convoités futurs agents libres sans restriction; Patrice Bergeron et Kristopher Letang, soyons réalistes, les coups de circuit seront difficiles à accomplir pour le duo composé de Kent Hughes et Jeff Gorton, eux qui bénéficient d’un espace projeté sous le plafond salarial d’un peu moins de deux millions de dollars. C’est maigre, très maigre pour se permettre de rêver!

Partisans du Bleu-Blanc-Rouge, c’est donc dire qu’il faudra oublier les Evgeni Malkin, Claude Giroux, Phil Kessel, Johnny Gaudreau, Filip Forsberg, Nazem Kadri, Ondrej Palat et compagnie qui seront libres comme l’air, à moins d’un revirement de situation majeur, en d’autres mots, une transaction qui libérerait beaucoup d’argent. Scénario très peu probable.

Dans cet ordre d’idées, voici huit candidats qui ont le réaliste potentiel de joindre les rangs de la Sainte-Flanelle. Ces derniers sont catégorisés en ordre du plus au moins probable. Pour le bien de l’exercice, voici l’alignement projeté de Martin St-Louis en vue de la prochaine campagne.

Attaquants

1er trio: Jonathan Drouin - Nick Suzuki - Cole Caufield

2e trio: Mike Hoffman - Rem Pitlick - Josh Anderson

3e trio: Evgenii Dadonov - Christian Dvorak - Brendan Gallagher

4e trio: Paul Byron - Jake Evans - Joel Armia

En lutte pour un poste: Michael Pezzetta - Rafaël Harvey-Pinard - Jesse Ylönen - Ryan Poehling

Défenseurs

1er duo: Joel Edmundson - Jeff Petry

2e duo: Alexander Romanov - David Savard

3e duo: X - Justin Barron

En lutte pour un poste: Chris Wideman - Jordan Harris - Kaiden Guhle - Corey Schueneman - Mattias Norlinder

Gardiens

Carey Price

Jake Allen

P.K. Subban / 33 ans / 77PJ 5B 17A 22PTS / 9 000 000 M$

Bien que P.K. Subban ait beaucoup ralenti au cours des dernières saisons, son vaste bagage d’expérience pourrait assurément aider les jeunes défenseurs de l’organisation. Idéalement, ce serait dans la chaise de cinquième ou sixième arrière pouvant encore tirer son épingle du jeu sur l’avantage numérique. 

Autrement dit, dans un rôle s’apparentant à celui de Chris Wideman. Pour un salaire avoisinant le million de dollars, et ce, pour une seule saison, il mérite d’y prêter réflexion. Cette signature permettrait également à Kaiden Guhle, Jordan Harris et Mattias Norlinder de parfaire leur jeu dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec le Rocket de Laval.

Nikita Zadorov / 27 ans / 74PJ 4B 18A 22PTS / 3 750 000 M$

Dans le cas de Nikita Zadorov, son impressionnante stature de 6 pieds 6 pouces et ses 235 livres jumelé à son style de jeu robuste feraient de la brigade défensive montréalaise, une escouade physiquement redoutable. Sa présence allégerait et faciliterait l’apport robustesse d’Alexander Romanov qui se retrouverait moins seul dans ce domaine. Considérant la présence d’un Joel Edmundson en santé, cette embauche pallierait la perte de Ben Chiarot et recréerait l’identité qu’avait la défense du Tricolore lors de leur impressionnante épopée de la saison 2020-2021.   

Andreas Athanasiou / 27 ans / 28PJ 11B 6A 17PTS / 2 700 000 M$

Andrea Athanasiou représente en quelque sorte le pari tout ou rien. L’électrisant marchand de vitesse est capable du meilleur offensivement comme du pire défensivement. C’est principalement au niveau de son dynamisme et de sa vitesse que l’attaquant ferait du CH, une équipe améliorée à ''faible'' coût. En mesure d’évoluer autant au centre qu’à l’aile, sa polyvalence serait un atout supplémentaire. 

Celui qui a déjà atteint le plateau des 30 buts avec les Red Wings en 2018-2019 pourrait d’ailleurs compléter le duo de Nick Suzuki et Cole Caufield, tout comme amener une touche de rapidité manquante aux Gallagher et Dvorak de l’équipe, par exemple. Athanasiou représente un des candidats sinon celui qui a le meilleur rapport talent / salaire commandé probable de ce marché des agents libres.

Nick Leddy / 31 ans / 75PJ 3B 21A 24PTS / 5 500 000 M$

Les principaux espoirs de qualité appartenant aux Canadiens évoluent au poste de défenseur. Il faudra les encadrer adéquatement et être patient. L’arrivée d’un défenseur établit et mobile comme Nick Leddy aiderait le jeu de transition du CH qui a été déficient l’an dernier et offrirait une latitude supplémentaire au pilote Martin St-Louis puisque Leddy peut évoluer autant à la gauche qu’à la droite. 

Finalement, l’arrière cumule 130 parties d’après-saison et une coupe Stanley derrière la cravate, une valeur ajoutée si les deux clans peuvent trouver un terrain d’entente pour un contrat de courte durée.

Mason Marchment / 27 ans / 54PJ 18B 29A 47PTS / 800 000 M$

Le dossier de Mason Marchment diffère de la quasi-totalité des futurs joueurs autonomes. Jamais repêché, l’attaquant de puissance de 6 pieds 4 pouces et 210 livres a connu une saison du tonnerre qu’on pourrait qualifier d’éclosion, principalement au niveau de sa production offensive, revendiquant près de 20 buts et 50 points. Après avoir roulé sa bosse dans les rangs mineurs durant six saisons, Marchment a fait sa place chez les Panthers de la Floride. 

L’organisation floridienne aura d’importantes décisions à prendre cet été et risque de devoir sacrifier l’Ontarien en raison du cap salarial. Reste à voir le type de contrat que désirera le fils de l’ancien défenseur de la Ligue nationale de hockey (LNH), Bryan. Si la durée et le montant sont raisonnables, le CH se doit d’évaluer si la dernière campagne était de la poudre aux yeux, ou s’il s’agit d’un style de joueur en voit de disparition à rapatrier à Montréal. 

Evan Rodrigues / 28 ans / 82PJ 19B 24P 43PTS / 1 000 000 M$

Le nom d’Evan Rodrigues passe trop souvent sous le radar. Jamais sélectionné au repêchage, celui qui possède comme arme principale un lancer des poignets foudroyant a finalement fait sa marque chez les Penguins de Pittsburgh, cette saison, récoltant 19 buts et 43 points. 

Rodrigues, compagnon de trio d’un certain Jack Eichel dans le programme universitaire américain a maintenu une production de 0,40 points par match depuis ses débuts dans le circuit Bettman en 316 parties jouées. Habile patineur, dynamique offensivement et polyvalent puisqu’il peut être inséré au centre comme à l’aile, le natif de Toronto a le talent pour évoluer sur un ''top 6'' au besoin et peut donner une touche d’offensive à un trio de profondeur. 

En raison des nombreux attaquants sous contrat à un volet avec le Bleu-Blanc-Rouge, il pourrait intéresser le club une fois une transaction complétée, par exemple. 

Vincent Trocheck / 28 ans / 81PJ 21B 30A 51PTS / 4 750 000 M$

S’il était question de réalisme pour cet exercice de joueurs à cibler pour le Tricolore, Vincent Trocheck ne constitue pas le candidat idéal en raison du salaire qu’il se verra octroyer. Par contre, le deuxième étage se doit de trouver un moyen de le charmer. Pourquoi? Puisque le rapide patineur comblerait le trou au poste de deuxième centre provoqué par le départ de Phillip Danault, l’été dernier. 

BUT TROCHECK 4-2 -

La position de centre est généralement la plus convoitée et rares sont les joueurs libres comme l’air de qualité. L’auteur de 378 points en 555 matchs en carrière a les atouts recherchés par le clan Hughes, Gorton et St-Louis, soit vitesse, intelligence hockey et dynamisme, comme mentionné lors de leurs embauches. Une ligne de centres formée de Nick Suzuki, Vincent Trocheck, Christian Dvorak et Jake Evans, ça sonne plutôt bien n'est-ce pas? 

Marc-André Fleury / 37 ans / 56PJ 28V 23D %,908 MOY: 2,90 / 7 000 000 M$

Carey Price reviendra-t-il la saison prochaine? Ne reviendra-t-il pas? Impossible d’y répondre pour le moment. Malgré une tenue plus que satisfaisante du jeune portier Cayden Primeau avec le Rocket de Laval lors des séries éliminatoires dans la LAH, l’état-major devra évaluer la possibilité d’ajouter un gardien à ses rangs en cas de non-retour du numéro 31. 

Pour une saison, le temps de permettre à Primeau d’emmagasiner un maximum d’expérience avant de faire le grand saut, le Québécois Marc-André Fleury devient un aspirant drôlement intéressant. Malgré ses 37 ans, le cerbère a offert des performances à la hauteur du gardien qu’il est au profit des Blackhawks et du Wild. Pourquoi ne pas clôturer une si belle carrière à la maison devant famille et amis, dans un duo le positionnant aux côtés de Jake Allen?

C'est à suivre dès le 13 juillet prochain lors de l'émission spéciale présentée sur les ondes de TVA Sports.