Tennis

Shapovalov pourra-t-il encore tenir le coup?

Publié | Mis à jour

Le Canadien Denis Shapovalov a finalement freiné sa séquence de six défaites en l’emportant au premier tour du tournoi de tennis de Wimbledon, mardi.

Il devra être beaucoup plus convaincant dans l’ensemble s’il espère prolonger son parcours à l’All England Club.

L’Ontarien a peiné devant le Français Arthur Rinderknech, 62e joueur mondial, qu’il a vaincu en cinq manches nécessitant plus de trois heures de jeu. Certes, la 13e tête de série de la compétition a franchi un pas vers le retour sur la voie du succès. Après tout, il n’avait pas gagné en simple masculin depuis les huitièmes de finale à Rome. Sauf qu’il a intérêt à réduire les erreurs, notamment les doubles fautes; il en a accumulé une douzaine contre son rival de l’Hexagone.

«Ça n’a pas été évident au cours des dernières semaines. J’ai appris plusieurs leçons, avait-il dit au Journal de Montréal à l’aube du troisième majeur de la saison. Je me concentre à être prêt pour le tournoi. J’ai eu de bonnes sensations ici l’an dernier. Je me sens bien sur le terrain.»

Maintenant, il aura l’Américain Brandon Nakashima, détenteur du 56e rang de l’ATP, comme prochain rival, jeudi. Les deux hommes en seront à leur premier choc en carrière au sein du circuit professionnel et même si «Shapo» sera le favori pour triompher, il devra relever son niveau de jeu.

«Je suis très heureux de la façon que j’ai joué dans les moments cruciaux. En général, je suis très satisfait de mon jeu aujourd’hui», a-t-il cependant déclaré après sa journée de travail de mardi.

Même si l’ATP n’offre pas de points de classement pour Wimbledon cette année, Shapovalov aimerait bien répéter ses exploits accomplis sur le gazon anglais l’an dernier, quand il avait atteint le carré d’as de l’événement.

Andreescu en hausse

Pour sa part, la Canadienne Bianca Andreescu a eu droit à une entrée en matière beaucoup plus facile et elle souhaite évidemment que la tendance se poursuive, jeudi, quand elle se mesurera à la Kazakhe Elena Rybakina, 65e raquette de la WTA.

Qui sait si elle sera capable de réécrire l’histoire du tennis canadien en améliorant ses performances? 

La championne des Internationaux des États-Unis 2020 et actuelle 56e joueuse au monde veut profiter de l’élan acquis au tournoi de Bad Homburg, en Allemagne, où elle a joué en finale la fin de semaine passée.