Blue Jays - MLB

Les Blue Jays l’emportent in extremis

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays de Toronto ont d’abord perdu une avance de deux points, tardivement dans leur duel contre les Red Sox de Boston, mardi au Rogers Centre, mais une poussée de deux points en neuvième manche leur a permis de l’emporter 6 à 5.

En retard 5 à 4 au moment d’amorcer leur dernier tour au bâton, les favoris de la foule ont d’abord vu Alejandro Kirk cogné un simple avant de céder sa place à Bradley Zimmer comme coureur suppléant. George Springer a ensuite obtenu un but sur balles, puis Bo Bichette a poussé Zimmer au marbre, à l’aide d’un simple pour créer l’égalité.

C’est finalement Vladimir Guerrero fils qui a apposé la touche finale à cette remontée, lui dont le simple a permis à Springer de compléter son tour des sentiers.

Les hommes de Charlie Montoyo ont toutefois eu une petite frousse, puiqu’ils menaient 4 à 2 au début de la septième manche, mais Rob Refsnyder, entre autres, a réussi une longue balle de deux points aux dépens du releveur Trent Thornton.

La victoire est finalement allée au dossier de Jordan Romano (2-2), lui qui est arrivé sur la butte en neuvième manche. Tyler Danish (2-1) a hérité de la défaite du côté des Red Sox.

Les Blue Jays auront l’occasion de balayer leurs adversaires, mercredi. Alek Manoah (Blue Jays) sera le lanceur partant pour assurer ce fait d’armes, tandis que Nick Pivetta (Red Sox) tentera de sauver l’honneur des siens.

Nate Pearson à l’écart

Avant leur affrontement, les Blue Jays ont annoncé que le lanceur Nate Pearson allait être à l’écart des terrains de baseball pour une période allant de trois à quatre semaines.

L’artilleur de 25 ans souffre d’une élongation musculaire. Il s’est blessé lors d’un départ dans les ligues mineures (AAA).

Le droitier a été contrait d’amorcer sa campagne 2022 après ses coéquipiers, puisqu’il a reçu un diagnostic de mononucléose en avril. Il a obtenu son premier départ le 26 mai. Depuis, il a maintenu une moyenne de points mérités de 3,52 en sept manches et deux tiers de boulot.

Considéré jusqu’à tout récemment comme l’un des plus beaux espoirs des Jays, Pearson déçoit dernièrement. Sa progression a d’ailleurs été fortement ralentie en raison de blessures. Il avait été un choix de première ronde (28e au total) lors du repêchage de 2017.