Crédit : AFP

Tennis

Nadal passe un premier «gros test»

Publié | Mis à jour

Rafael Nadal, qui n'avait pas joué à Wimbledon depuis sa demi-finale perdue en 2019, a repris ses marques mardi sur le court central, où il a perdu une manche avant d'écarter l'Argentin Francisco Cerundolo (41e) 6-4, 6-3, 3-6, 6-4.

«Chaque jour est un test et aujourd'hui, ça a été un gros test», a commenté l'Espagnol.

«Quand on joue bien à Roland-Garros, il ne reste pas beaucoup de temps pour se préparer pour le gazon. Il est fini le temps béni où je pouvais enchaîner Roland-Garros et le Queen's pour préparer Wimbledon... Maintenant, j'ai besoin de repos et en plus je dois faire des soins pour mon pied», a-t-il souligné.

Vainqueur des deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison, aux Internationaux d'Australie et à Roland-Garros, l'Espagnol au record de 22 titres majeurs affrontera au 2e tour le Lituanien Ricardas Berankis (106e).

Mardi, le double vainqueur sur le gazon du All England Lawn Tennis Club (2008 et 2010) n'a pas semblé gêné par son pied gauche affecté d'une maladie dégénérative et incurable (syndrome de Müller-Weiss) qui menace ouvertement la suite de sa carrière.

Mais pour son premier match sur gazon de la saison, après un traitement par radiofréquence pulsée devant diminuer la douleur du pied, Nadal a largement tenu le choc et l'a hurlé au moment où le dernier coup de son adversaire, qui découvrait Wimbledon, est sorti des limites du court.

Après la perte du troisième set, l'Espagnol a semblé un peu en difficultés, d'autant qu'il a été breaké et mené dans la foulée 3-1, puis 4-2 dans la quatrième manche. Mais à partir de là, il a enchaîné les quatre jeux suivants qui lui ont permis de rejoindre le 2e tour.